Panzer Paladin, le nouveau Tribute Games dispo sur Steam et Switch

Comme prévu, c’est hier soir que Panzer Paladin, la nouvelle production néorétro des développeurs québécois de Tribute Games (Flinthook), a fait son arrivée sur Steam et sur Switch, aux tarifs respectifs de 16,79 € et 18 €. Et alors que leurs derniers jeux arboraient plutôt une robe 16-bit, ils sont cette fois revenus au look 8-bit de leurs premières créations comme Ninja Senki, ce qui n’empêche pas le titre d’être flamboyant sur le fond comme sur la forme… Nous en avons reçu une copie ce week-end et, si nous ne pourrons en publier le test avant le mois prochain (d’autant que nous avons livré celui d’Alwa’s Legacy il y a moins d’une semaine), nous pouvons déjà vous faire part de nos premières impressions – plutôt positives. Car si Panzer Paladin rappelle de nombreux classiques, de Mega Man (la structure) à Blaster Master (la possibilité de descendre de son mécha) en passant par DuckTales (le rebond sur les ennemis) voire Zelda II: The Adventure of Link (la gestion des boucliers), le jeu est construit autour des nombreuses armes blanches que l’on peut ramasser. Sans aller dans la complexité d’un Mercenary Kings du même studio, ce système présente pas mal de subtilités, avec des armes qui s’usent à chaque utilisation et que l’on peut sacrifier pour un pouvoir offensif ou défensif, mais aussi pour activer un checkpoint. D’un autre côté, en porter trop sur soi fera grimper votre « fardeau spirituel » et donc la difficulté du jeu… Il n’est toutefois pas possible de dire si cette dernière est de ce fait bien équilibrée sur la durée, et il nous faudra également explorer les autres modes comme la Forge qui permet de créer au pixel ses propres armes. On a en tout cas très hâte de se plonger dedans – et ça, c’est bon signe !

Merci à Gamekult, Nintendo Life et Kotaku.

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/183240/panzer-paladin-le-nouveau-tribute-games-dispo-sur-steam-et-switch/