Warrior 64, la Nintendo 64 « ultime » divise sur Kickstarter

Warrior 64

Objet d’une campagne Kickstarter pour encore une grosse semaine, la Warrior 64 a d’ores et déjà atteint son objectif mais cela ne l’empêche pas de susciter la polémique au sein de la communauté des retrogamers, surtout depuis la vidéo assassine de Metal Jesus Rocks… Il faut dire aussi qu’un certain malentendu règne autour de la machine, alimenté par des sites qui la présentent comme un clone de la Nintendo 64, ce qui reste compréhensible vu le nombre de mini consoles et clones FPGA par les temps qui courent. Mais il n’y a ici aucune émulation, car il s’agit d’une authentique N64 recarrossée, dotée de nouvelles manettes mais surtout d’une connectique HDMI en standard. D’ailleurs, on peut se contenter pour 736 HK$ (81 €) frais de port compris d’un kit pour modifier sa propre console, comme le montre la troisième vidéo ci-dessous. Les premiers acheteurs auront droit à une mini-manette en bonus, disponible seule pour 193 HK$ (22 €). Mais au-delà de cette ambiguïté, et outre le fait que la machine n’est hélas compatible qu’avec les cartouches américaines et japonaises, c’est précisément la qualité de son upscaler HDMI qui fait débat. Metal Jesus Rocks va même jusqu’à dire qu’il ne fait pas mieux qu’un simple câble, ce que conteste toutefois un spécialiste qui ne considère pas la machine comme une réussite pour autant. Quoi qu’il en soit, si les comparatifs ci-dessous suffisent à vous convaincre et que ne pas pouvoir utiliser vos cartouches PAL ne vous dérange pas, la Warrior 64 est proposée complète (avec une deuxième manette si vous êtes rapide) pour 1163 HK$ (127 €), frais de port compris.

Sources : AtariAge & Nintendo Life

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/188202/warrior-64-la-nintendo-64-ultime-divise-sur-kickstarter/