Gastova et autres jeux néorétro en démo sur Steam

Depuis quelques mois déjà, les démos de jeux arrivent souvent par paquets sur Steam, en général dans le cadre de « festivals » où ces avant-goûts ne sont d’ailleurs parfois proposés que pour une durée limitée. Ce n’est toutefois pas le cas ici, même si la prochaine édition est prévue début octobre et c’est peut-être pour s’y préparer qu’au moins neuf démos de jeux indé néorétro sont tombés cette semaine – donc un peu trop pour les réserver à notre bilan de news de dimanche.


On commence par un jeu que l’on connaît bien puisque l’on a croisé Terror of Hemasaurus plusieurs fois déjà, la dernière remontant à moins d’un mois à l’occasion de la Gamescom. La page Steam de ce Rampagelike signé Loren Lemcke (Super Blood Hockey) n’affiche toujours pas de date de sortie mais l’éditeur Digerati avait évoqué le début de l’année prochaine.

On reste dans l’univers des kaijū avec un titre dont on n’avait toutefois jamais entendu parler, Kaiju Wars. Tactical rappelant Into the Breach sans les méchas, le jeu de Foolish Mortals arbore un pixelart pour le moins original, avec une résolution très élevée mais une palette de couleurs limitée évoquant (judicieusement) les micro-ordinateurs japonais. D’ici sa sortie prévue en février, on peut donc en télécharger une démo sur Steam et suivre son développement sur Discord.

On quitte le monde de la destruction massive pour un jeu à l’inverse pacifique et non violent, EMUUROM étant un Metroidvania entièrement centré sur la mécanique de scanner l’environnement et les créatures. Son esthétique minimaliste rappelle la Pico-8, mais le jeu de borbware a en fait été conçu pour une autre console fictive, la TIC-80. Outre Steam, on peut d’ailleurs en tester la démo directement de son navigateur web via itch.io.

Autrement plus classique sur le fond comme sur la forme, Transmute cherche visiblement à séduire le fan de Metroid avant tout. Et pourtant Evan Tor Leibman l’avait à l’origine conçu dans le cadre de la Ludum Dare 41 sur le thème « combiner deux genres incompatibles » car l’original, très différent, était plutôt un mélange de shooter à deux sticks et de jeu de plateforme… Si vous n’êtes pas encore lassé du genre, vous pouvez donc en télécharger la démo sur Steam et suivre ses avancées sur Discord, Transmute étant prévu dans le courant de l’année prochaine.

Un peu plus linéaire mais surtout bien plus cheap, Janosik 2 pourrait toutefois être gratuit comme son prédécesseur sorti il y a presque un an jour pour jour. À noter que le jeu d’Onix Games est attendu sur Steam mais aussi sur GOG.com via l’éditeur Retrovibe.

Autrement plus soigné, Gastova: The Witches of Arkana avait il faut dire été financé en début d’année dernière via KickstarterMechWolf Productions avait récolté pas loin de treize mille dollars canadiens, soit près de neuf mille euros. Ce jeu d’action/plateforme à la Wonder Boy bénéficie du coup d’un pixelart superbe, même si son univers japanime et les chansons qui vont avec ne seront pas du goût de chacun… Il est attendu sur Steam, mais également sur Switch.

Lui aussi financé via Kickstarter mais au printemps dernier, Hearts of the Dungeon List est peut-être encore plus japonisant… Le RPG de Nick « NikuTreat » Bemiss incorpore en effet une partie relationnel voire romance façon visual novel, mais cet aspect demeure toutefois facultatif et non pénalisant pour l’aventure. Lui aussi envisagé sur Switch, le jeu participera au prochain festival de Steam début octobre avec deux live. Il dispose également d’un serveur Discord.

Du japoniais au kawaii, il n’y a qu’un pas et on n’a rarement vu aussi mignon que Pompom, pourtant développé par Willem Rosenthal qui est basé dans le Massachusetts. Imitant le look et les sonorités de la Super Nintendo, ce qui est assez rare pour être souligné, ce jeu de plateforme ne nous fait pas incarner le hamster éponyme mais un curseur pouvant faire apparaître et déplacer des ponts, ressorts et autres lianes… On ne sait hélas pas quand il arrivera sur Steam.

Davantage stylisé, Grapple Dog est un jeu de plateforme bien plus traditionnel puisque, comme son nom l’indique, il nous fait incarner un chien doté d’un grappin. Sans date de sortie non plus sur Steam, on le doit au Londonien Joseph Gribbin que l’on peut soutenir via Patreon.

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/207715/gastova-et-autres-jeux-neoretro-en-demo-sur-steam/