DOOM désormais « jouable » à l’aide d’un téléphone à cadran

Éternel cobaye des expérimentations vidéoludiques farfelues, l’indémodable DOOM (1993) a encore fait parler de lui récemment, pas en tournant sur une machine incongrue cette fois, mais en utilisant un contrôleur inhabituel… Tout a commencé lorsque Greg Smith a débuté l’année en exploitant un Arduino pour piloter le pavé numérique d’un PC à l’aide d’un vieux téléphone à cadran rotatif. C’était sans compter sur l’espièglerie du web qui lui a du coup lancé le défi de jouer à présent au classique d’id Software avec. Le challenge a été relevé, les plans sont disponibles sur GitHub et, sans grande surprise, cela fonctionne mais de manière encore plus prévisible, c’est horrible à jouer… Au moins le tir est assigné au « 1 » pour faire feu le plus rapidement possible, mais comme les quatre directions de déplacement – rappelons que ce pionnier du FPS n’utilisait pas encore la souris – correspondent aux chiffres « 2 » à « 5 », vous imaginez le cauchemar, le véritable enfer sur Terre que promettait sa suite… Et le pire, c’est que d’autres auraient pu le prévenir car ils s’étaient adonnés à ce rituel interdit il y a près de cinq ans comme on le déplore en vidéo ci-dessous. Ils avaient donné à ce mode de contrôle profane le nom poétique de Dialrhea :

Source : Kotaku

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/216045/doom-desormais-jouable-a-laide-dun-telephone-a-cadran/