Les Podcasts de MO5.COM : #41 La PC Engine a 30 ans

PC Engine

(crédits photo : Aaron Nanto – via NintendoLife)

Après la Nintendo 64, Les Podcasts de MO5.COM célèbrent une autre machine qui fête ses trente ans aujourd’hui même : la PC Engine. Suite à un édito plus personnel par définition, en mars, nous souhaitions revenir sur la genèse et la conception très particulières de cette console – ou plutôt cette gamme de machines. Celle qui n’était pas très loin d’imposer NEC comme le troisième grand constructeur avec Nintendo et SEGA n’aura hélas pas connu le même succès en Occident qu’au Japon, en dépit de l’initiative très audacieuse de Sodipeng en France, sur laquelle nous revenons bien entendu dans cette émission. Pour ce faire, nous avons justement fait appel à un journaliste français qui l’a défendue bec et ongle dans Consoles+ à l’époque, notre membre éminent Douglas Alves, enseignant en Histoire du jeu vidéo. Il est accompagné du programmeur Vincent « MooZ », à qui l’on doit des demos et des hacks sur la machine comme Final Match Tennis Ladies (2016).

Les participants de ce podcast sont :

  • Douglas « Adoru » Alves, enseignant en Histoire du jeu vidéo
  • Vincent « MooZ », programmeur et hacker
  • Pippeauletsu, podcasteur prolifique (HBGD, JeuDePixel) qui a hélas dû nous quitter au bout d’une heure pour une urgence familiale
  • et Guillaume Verdin, responsable éditorial du Mag

Cette émission de 2h49 peut s’écouter à l’aide du lecteur ci-dessous, se télécharger ici ou via iTunes. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à poser des questions, ici-même ou sur la page Facebook des podcasts. Nous y répondrons durant les prochaines émissions.

Flux RSS des podcasts

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/a-la-une/125351/les-podcasts-de-mo5-com-41-la-pc-engine-a-30-ans/

  • sseb22

    J’ai hâte d’écouter ça !

  • Randyfirewave

    Par contre j’ai beaucoup aimé le look « nostromo » ou « Alien » de la SuperGraphx, techniquement le « SLI » était bien vue.

    Franchement j’ai les boules de voir que de nos jours pour avoir techniquement « plus » il faut carrément revendre sa machine actuelle pour en reprendre une autre au même tarif parfois plus (la Xbox One X).

    J’adorais les machines Nec pour leurs ambitions technologique, du jamais vue, et ne me parlez pas de Sega qui ont tout foiré de ce côté au point de dégouter tout le monde ce qui a sans doute conforter les constructeurs et surtout les joueurs à ne plus jamais proposer d’upgrade technique pour les consoles.

  • Randyfirewave

    J’ajoute que j’adorais « l’interface Unit » ou le côté Transformer comme vous dites, ça avait de la gueule et ça laissait libre ceux qui voulaient profité ou non de techno plus avancé pour leur machine, du Nec Hudson quoi.

  • Fei

    Très sympa ce podcast. Merci 🙂

  • Alain Fernandes

    A l’époque les éditeurs japonais payaient aussi les éditeurs et les développeurs pour adapter les « Hits » sur les machines japonaises. ( Nec PCEngine, Fujitsu FM-Towns, Sharp X68000 , Nec PC9801 ) https://uploads.disquscdn.com/images/332986ff9a137556d1a1326272c7c4b57891cab1c40b6d8a979d545337d5618b.jpg

  • queequed

    Bravo et merci à tous pour ce podcast, j’ai appris pas mal de trucs (notamment la résolution différente de la GT !)

  • Ouii !!!