Les podcasts de MO5.COM : #12 Amour et Jeux Vidéo

Les podcasts de MO5.COM

À quelques jours de leur anniversaire, Les Podcasts de MO5.COM célèbrent le mois le plus romantique (ou pas) de l’année avec une émission dédiée à l’Amour et à sa représentation dans le jeu vidéo, pour le meilleur, et surtout pour le pire. Car au temps des gros pixels, les émotions passaient mal à l’écran et nous revenons aussi sur les premières tentatives… moins subtiles. Dans une atmosphère torride (ou pas), nous évoquons tout cela en compagnie de Gemma Halsey, journaliste pour Bouyaka/Media 365 et notamment coréalisatrice de l’excellent Génération Pixels (sachant que nous avions déjà reçu son complice Bertrand Amar). L’émission a été enregistrée dans le studio B de Bragelonne, grâce à notre partenariat avec Freepod.


Les participant(e)s de ce podcast sont :

  • Gemma Halsey, journaliste Bouyaka/Media 365 et coréalisatrice de Génération Pixels
  • Sébastien Cordelette, responsable graphisme de MO5.COM
  • Anthony Avila, bibliothécaire et bloggeur
  • Guillaume Verdin, responsable éditorial du Mag qui traite de l’actualité du Retrogaming
  • et Jean-Sébastien Brugalat, le serial-spoiler

Durant ce podcast, Anthony Avila évoque l’anime Kimi Ga Nozomu Eien ainsi que le jeu vidéo expérimental Façade. Guillaume Verdin fait à la fin référence au documentaire Shinjuku Boys (1995), de Kim Longinotto et Jano Williams, sur le phénomène des onnabe.

Cette émission de 1h53 peut s’écouter à l’aide du lecteur ci-dessous, se télécharger ici ou via iTunes. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à poser des questions, ici-même ou sur la page Facebook des podcasts. Nous y répondrons durant les prochaines émissions.

Flux RSS des podcasts
Page Freepod

De gauche à droite : Gemma Halsey, Anthony Avila, Jean-Sébastien Brugalat et Sébastien Cordelette

De gauche à droite : Gemma Halsey, Anthony Avila, Jean-Sébastien Brugalat et Sébastien Cordelette

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/34446/les-podcasts-de-mo5-com-12-amour-et-jeux-video/

  • Discorde

    Le Yaoï a énormément de succès dans les forums d’écriture RPG dont la majorité, pour ne pas dire la totalité des joueurs derrière l’écran sont … des joueuses qui interprètent elles-mêmes les protagonistes. Il existe des centaines de ce type de forum sur le web 😉

  • Félicitations pour le podcast, le sujet n’est pas facile et très facilement racoleur mais vous avez choisi une bonne structure (brillante idée de finir le podcast sur l’Amour au sens large) et les intervenants s’en sont sortis avec brio

    C’était instructif, drôle et aussi maîtrisé

  • Super podcast…SAUF que en voiture, j’ai mal entendu au début les présentations: Gemma Halsey………Jenna Haze….. Je me demandais ce que, déjà, comment l’aviez vous chopée chez vous, et big hallu: elle aime les JV…. ARg
    Plus le podcast passait, plus j’entendais GeMMA et pas JeNNa, je me disais j’ai mal capté.

    En rentrant au bureau, j’avais bien mal compris. Ouf (ou pas)

    Merci encore, vos podcasts sont parmi les plus intéressants.

  • Pigeon

    Pas fan du tout de ce podcast, d’abord parce que je m’attendais à ce qu’on parle d’Amour alors qu’au final ça parle plus de cul qu’autre chose.
    Mais aussi et surtout parce que les intervenants, s’ils sont experts dans l’Histoire du Jeu Vidéo, n’avaient pas grand-chose à dire.

    Gemma a tenu son rôle de « je suis la seule femme présente » ne faisant quelques « oh » et quelques « ah » pour s’indigner ou saluer certains jeux, quand aux autres je ne retiens de leurs paroles que deux choses : « le japon est un pays de pervers / de gens bizarres » et l’absence totale, et je dis bien TOTALE, de l’évocation de l’homosexualité.

    Ah si, vous y avez fait allusion plusieurs fois en blaguant et en défendant vos rôles hétéro : « machin a sa chemise un peu ouverte, ça fait PEUR », « oh arrête de parler comme ça, tu me fais PEUR », « je précise que jack est une femme, pas un homme » des fois qu’on vous prenne par mégarde pour des invertis.

    Bref, désolé, mon ton est peut-être un peu critique mais je n’ai vraiment pas été convaincu.

  • Guillaume Verdin

    En un sens ça me rassure, parce que je n’étais moi-même pas du tout partant pour ce podcast, mes collègues peuvent en témoigner… J’avais à peu près les mêmes réserves, et pour les même raisons (même s’il est difficile de parler d’amour platonique dans les jeux vidéo vu le médium n’a pas vraiment cherché à exprimer des émotions complexes jusque récemment).
    Quant à l’homosexualité, cela pourrait sans doute faire l’objet d’un podcast spécifique (ce podcast 12 est l’un des plus longs, et a été le plus long à enregistrer). On en a parlé d’ailleurs. Cela dit, vu la réaction qu’ont la plupart des joueurs vis-à-vis de ce sujet (je pense notamment au documentaire diffusé par CNET/Gamekult), cela nous refroidit pas mal. :\
    NB : quand j’ai précisé que Jack est une femme, ce n’est pas pour qu’on ne me prenne pas pour quoique ce soit, c’est juste que je me suis rendu compte que cela ne va pas de soi que « Jack » est une femme. 😉