Imprimer ce Page

TEST : L’Abbaye des Morts (PC)

L’ABBAYE DES MORTS – PC
Catégorie : aventure/plateformes
Joueurs : 1
Développeur : Locomalito
Musique : Gryzor87
Artwork jaquette : Gryzor87
Date de sortie : 10/09/2010
Prix : gratuit
Site : http://www.locomalito.com/abbaye_des_morts.php

Alors que Hydorah lui avait demandé plus de deux ans, Locomalito a presque improvisé ce petit jeu durant ses vacances dans le Languedoc. Les paysages dans le sud de la France l’ont inspiré au point que vous dirigez Jean Raymond, un cathare chassé par les catholiques au XIIIème siècle. Mais rassurez-vous, s’il est fondé sur un épisode réel de l’Histoire de France, L’Abbaye des Morts n’en est pas moins plein de fantaisie et de créatures délirantes. Mais on retrouve bien le sens du détail du développeur espagnol qui, même pour un jeu minimaliste, met du cœur à l’ouvrage.

Comme il décrit lui-même son jeu sur le poster dans un Anglais maladroit, L’Abbaye des Morts est un jeu « obsolète », au sens où il s’inspire de classiques du ZX Spectrum comme Jet Set Willy ou encore Manic Miner. Même s’il n’a pas pu rigoureusement simuler la contrainte des deux couleurs par carré de 8 pixels de côté, chaque sprite ou élément de décor est monochrome, le noir étant même transparent. La bande-son tient également sur une seule piste, et n’est composée que d’ondes carrées. Ce qui n’empêche pas d’avoir des animations détaillées et une mise en scène assez élaborée, avec un début de jeu presque cinématographique.

Les décors sont simples mais truffés de détails

Le gameplay est de la même manière sans fioritures, avec un Jean Raymond qui ne se dirige qu’au clavier ce qui, sans être forcément authentique, ajoute au cachet old-school de l’ensemble. Le jeu ne comporte que 23 écrans à explorer, mais le level design fait preuve d’un tel sens de l’optimisation qu’il faut pas mal de temps pour dénicher tous les secrets que renferment l’abbaye. Comme dans les jeux de l’époque qui compensaient leurs limites techniques par un design volontairement hermétique, le joueur découvrira au fur et à mesure le rôle des objets, et devra parfois prendre des risques (se jeter dans le vide !) pour progresser.

Si le site indique une durée de vie de 40 minutes ou de 10 minutes en connaissant le jeu par cœur, il est clair qu’il vous faudra vous y reprendre à plusieurs fois pour voir la fin de l’aventure. Déjà parce que le jeu est difficile, puisque chaque contact avec un ennemi ou un projectile, goutte d’eau comprise, fera perdre l’une des neuf vies et ramènera au dernier checkpoint inspiré de la Croix de Montségur. Un élément de design un peu moderne pour le coup, mais pour le moins bienvenu ! Il ne fonctionne pas tout à fait comme une sauvegarde cela dit, puisque les croix ramassées et les interrupteurs activés le restent si vous perdez une vie.

Il est nettement plus facile d’aborder cette salle par l’entrée en bas à droite

Ainsi, L’Abbaye des Morts offre une grande marge de progression, car chaque tentative vous en fera apprendre un peu plus sur le jeu. Il serait de toute façon un peu sévère de chercher des poux à une création aussi modeste. Après tout, il s’agit d’un freeware, comme toutes les autres productions du développeur. On pourra tout de même regretter les contrôles utilisés car, si le jeu est parfaitement maniable, et les collisions irréprochables, le fait de ne jouer qu’à une seule main a quelque chose d’assez crispant sur la durée. Mais même sur ce point, on est tout de même bien au dessus de ce qui se faisait au début des années 80 sur la machine de Sinclair

Verdict : Nettement moins ambitieux que les autres productions LocomalitoL’Abbaye des Morts n’en est pas moins riche et prenant, et fleure bon les premiers jeux d’aventure sur micro.

70hbpm

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/test-labbaye-des-morts-pc/