CHRONIQUE : Wild Gunman ’74, le premier jeu en FMV oublié

Préface du rédac’ chef (G. Verdin) : Après une chronique consacrée au film Curse of the Monkey Island annulé, on reste en quelque sorte dans le cinéma pour évoquer un jeu qui, lui, a bien existé mais demeure assez méconnu. Cependant, ceux qui ont lu le premier tome de L’Histoire de Nintendo savent probablement déjà que Wild Gunman, dix ans avant de devenir un jeu NES, a été l’un des premiers jeux d’arcade de Nintendo, une borne que l’on peut qualifier d’électromécanique puisqu’elle n’utilise pas d’écran cathodique mais un projecteur de film 16 mm ! Il est également possible que vous en ayez entendu parler récemment puisque, depuis la publication de l’article dont on vous propose la traduction ci-dessous (le lendemain de la mise en ligne de l’article de la chronique précédente, par une coïncidence amusante), deux des huit bobines (celles du Film-D) ont été retrouvées comme évoqué sur Twitter par l’auteure de l’article. En outre, notre ami Michel Louvet y a consacré un épisode d’OldSchool is beautiful que l’on a relayé début juillet.

Tous les visuels proviennent de l’article original à la fin duquel sont détaillés les crédits.


Wild Gunman ’74, le premier jeu en FMV oublié

Par Kate Willaert, publié sur A Critical Hit! le 22 février 2021

Wild Gunman a été le premier jeu vidéo de Nintendo immortalisé sur de la pellicule…

Marty McFly jette un œil sur une vieille borne Wild Gunman dans le futur
Marty McFly jette un œil sur une vieille borne Wild Gunman dans le futur

Mais ce n’était pas ce film et ce n’était pas ce Wild Gunman. Commençons par le commencement.

La plupart des gens pensent que Donkey Kong est le premier jeu que Nintendo a sorti en Amérique. D’autres feront remarquer que Radar Scope est sorti avant. Mais ce sont là les premiers jeux distribués par Nintendo Of America.

Avant 1981, Nintendo faisait distribuer ses jeux en Amérique par des sociétés qui y étaient déjà implantées. Les deux premiers jeux de Nintendo, Wild Gunman et Shooting Trainer, ont été vendus par nul autre que SEGA qui sera plus tard connu comme le plus grand rival de Nintendo, et ensuite comme son meilleur ami du monde entier.

À l’époque, SEGA était connu pour ses jeux électromécaniques élaborés comme le Gun Fight de 1970. C’était donc assez étrange quand Nintendo annonça que son propre jeu de tir dans une ambiance de western s’appellerait aussi Gun Fight.

Un montage des premiers éléments promotionnels de l’époque à laquelle le jeu était encore appelé Gun Fight
Un montage des premiers éléments promotionnels de l’époque à laquelle le jeu était encore appelé Gun Fight

Il est difficile de savoir avec certitude si Nintendo connaissait l’existence de ce jeu d’arcade de SEGA populaire et très influent, mais le jouet qui finira par donner son nom au jeu de Nintendo (leur Wild Gunman de 1972) ressemble étrangement à une adaptation domestique du Gun Fight de SEGA. Et le jouet Custom Gunman de Nintendo (1976) ressemble aussi au Gun Fight de SEGA.

Les trois « Wild Gunman » et demi de Nintendo
Les trois « Wild Gunman » et demi de Nintendo

On pourrait dire que SEGA a bouclé la boucle quand ils ont distribué Wild Gunman en Amérique. Pour éviter de confondre avec les deux Wild Gunman et demi restants, je vais appeler le jeu d’arcade Wild Gunman ’74, de l’année à laquelle il est sorti au Japon.

Ce qui rendait ce Wild Gunman ’74 si révolutionnaire est que c’était comme jouer à un film. Mais il était peut-être trop en avance sur son temps. Le prix d’achat de cette borne était trois à six fois plus élevé qu’une machine d’arcade habituelle. Au moment de la sortie du remake sur NES à la fin des années 1980, l’original n’était plus qu’un souvenir lointain.

Katie Couric joue à Mad Dog McCree dans l’émission télévisuelle Today Show vers 1991
Katie Couric joue à Mad Dog McCree dans l’émission télé Today Show vers 1991

Donc quand les gens ont vu Mad Dog McCree en 1990, la plupart d’entre eux ont réagi comme si les jeux avec de vrais acteurs était un concept totalement nouveau. Ces jeux seront dénommés plus tard des « jeux en FMV », acronyme de « full motion video », un genre qui a ouvert la voie à des films interactifs comme Bandersnatch (NdT : le film sorti sur Netflix en 2018 faisant partie de la série Black Mirror). Mad Dog McCree est considéré comme le premier jeu en FMV entièrement live, précédé uniquement par des jeux utilisant le dessin animé comme Dragon’s Lair (1983).

Ces deux jeux utilisent la technologie du Laserdisc – précurseur du DVD permettant de sauter directement à une nouvelle scène en fonction des actions du joueur. A contrario, les cassettes et les bobines ne pouvaient qu’être rembobinées ou avancées, rendant leur utilisation tout simplement impossible pour un jeu en FMV.

Sauf que c’est exactement ce qu’a fait Nintendo, deux décennies auparavant.

Comment ça marche

Wild Gunman ’74 utilise non pas un mais deux projecteurs 16 mm. Les bobines tournent de façon synchronisée mais une seule est projetée sur l’écran à chaque instant. Ainsi, si vous êtes trop lent, le premier projecteur continue à être utilisé et vous informe que « Vous avez perdu ». Mais si vous avez visé juste, le jeu bascule immédiatement sur l’autre projecteur et votre adversaire s’effondre.

Illustration d’un brevet étasunien montrant la position des deux projecteurs cachés en 3a et 3b
Illustration d’un brevet montrant la position des deux projecteurs cachés en 3a et 3b

Malheureusement, trouver des vidéos du jeu est difficile. Seules deux sources sont répertoriées sur Internet.

La première est un film expérimental datant de 1978 portant le titre de « Wild Gunman». Le réalisateur, Craig Baldwin, a monté des séquences dans le but d’en faire une vague critique des cowboys et du consumérisme, le tout enrobé de complotisme. Mais sans le vouloir, il a surtout permis la sauvegarde d’extraits, certes pas dans un état idéal, d’un morceau de l’histoire vidéoludique qui aurait été sinon oublié.

Une version du court-métrage de Craig Baldwin ne contenant que les extraits de Wild Gunman

L’autre source que l’on peut trouver en ligne est une vidéo prise à la main en 2011 montrant une borne d’arcade en état de marche située en France. Même si ce n’est pas la meilleure manière d’enregistrer les images provenant d’un écran, la vidéo parvient à capturer la borne en action et on voit même un court aperçu de ce qui se passe « sous le capot ».

Séquence d’une borne Wild Gunman en 2011

À la lecture des commentaires, l’un d’entre eux en particulier a attiré mon attention :

Commentaire de l’une des vidéos montrant Wild Gunman
Commentaire de l’une des vidéos montrant Wild Gunman
(NdR : cette image ayant été supprimée de l’article, j’ai floué le nom)

Quel est ce film « Gas » ? Pourrait-ce être une potentielle troisième source ?

Une simple recherche m’apprit que Gas est une comédie un peu olé-olé qui a fait un flop au cinéma au même moment où Donkey Kong cartonnait dans les salles d’arcade. En fait, le film s’est si mal vendu qu’il n’est jamais sorti en DVD. Donc pour le voir, j’ai dû en traquer une version en cassette VHS.

De façon surprenante, ce que j’ai vu ne m’a pas déçue. Je veux dire, le film est décevant – et même sacrément. Mais il y a cette scène, une seule scène qui… Eh bien, regardez-la :

Wild Gunman dans le film Gas

Évidemment, à l’instant où je dépense une somme rondelette pour un film épuisé qui, à part ça, devrait rester dans l’oubli, il surgit inopinément sur YouTube. Mais ma copie ne contient pas de petit logo dans le coin, au moins. Ça vaut le coup ?

Ce qui est super avec cette scène est que la séquence montrant le jeu est d’une excellente qualité, avec des couleurs non délavées. Je suppose que le monteur a inséré dans le film des bouts des bobines issues du jeu.

Le seul souci avec les séquences du jeu utilisées dans le film est que la tête des ennemis est coupée. En effet, Gas a été filmé en « open matte », ce qui veut dire que lors de la projection en salle, le haut et le bas de l’image sont coupés. Heureusement, la version du film en VHS présente tout l’image. Malgré cela, les séquences du jeu restent toujours un peu coupées car son format d’image est, grosso modo, un carré.

Flyer pour Wild Gunman (recto et verso)
Flyer pour Wild Gunman (recto et verso)

Étonnamment, le verso d’un flyer du jeu d’arcade révèle que d’autres images existent. En fait, une partie de cette séquence non coupée apparaît dans une publicité à la TV pour Custom Gunman. Malheureusement, cette pub n’est pas disponible en ligne mais cela pose une question intéressante : ces images existent-elles toujours dans les archives de Nintendo ?

Parlons préservation

En tout, Nintendo a sorti quatre jeux d’arcade utilisant du film 16 mm avant de passer à des jeux vidéo tout en pixels. Mais ces jeux seront-ils un jour jouables en dehors des cercles des collectionneurs ?

Les jeux Nintendo utilisant du 16 mm
Les jeux Nintendo utilisant du 16 mm

J’ai presque cru que Nintendo allait le faire. En 2017, ils ont débuté une présentation avec un teaser dans le style des westerns, avec de vrais acteurs. Mais j’ai ressenti la même chose qu’en découvrant que la princesse était dans un autre château quand je me suis rendu compte que ce n’était qu’une publicité pour une démo technique vendue trop chère appelée 1-2 Switch. Mais ce jeu a le mérite de démontrer que le gameplay de Wild Gunman pourrait facilement être répliqué en utilisant les Joy-cons (NdR : c’est discutable puisque le jeu d’arcade emploie un pistolet optoélectronique, inutilisable avec les télévisions d’aujourd’hui, qui devait capter le flash au niveau du visage du cowboy).

L’obstacle principal est que ces jeux ne sont pas basés sur des ROMs. Donc même si on parvenait à numériser les éléments filmiques, il n’y aurait rien à émuler. Les jeux nécessiteraient d’être simulés, ce qui signifient de recréer le programme de A à Z (NdR : mais il est plutôt basique).

À titre personnel, j’adorerais voir ne serait-ce que les séquences filmées être numérisées et rendues disponibles en ligne. Mais pour que les jeux soient jouables, les espoirs reposent sur la série de jeux Arcade Archives de Hamster. Nintendo les a autorisés à sortir le jeu d’arcade Sky Skipper, perdu depuis longtemps donc peut-être que les jeux « 16 mm » ne seraient pas complètement exclus de ce partenariat. Le seul problème est que je ne les vois pas s’attaquer à ces jeux avant qu’ils n’aient fini de s’occuper de la ressortie de littéralement tout le reste.

Les séquences du jeu Wild Gunman dans Retour Vers le Futur 2 ont apparemment été recréées image par image
Les séquences du jeu Wild Gunman dans Retour Vers le Futur 2 ont apparemment été recréées image par image

Mais s’il y a bien un portage d’un jeu d’arcade qu’ils ne sortiront jamais, c’est le Wild Gunman vu dans Retour Vers Le Futur 2. Non pas parce qu’il est perdu ou incompatible mais parce que ce jeu d’arcade n’a jamais existé. La borne n’était qu’un accessoire et même les séquences de jeu étaient fausses.

Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent sur Tipeee

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/a-la-une/204307/chronique-wild-gunman-74-le-premier-jeu-en-fmv-oublie/