Aperçu du Flip Grip pour Switch

Flip Grip

De la même manière que la Wii a relancé la mode des jeux de tir au light gun grâce à ses dispositions naturelles pour le genre, la Switch est en quelque sorte devenu le nouveau refuge du shoot ’em up depuis la retraite de la Xbox 360… Mais dans le cas de la console de Nintendo, c’est une nouvelle fois lié à une particularité de cette machine hybride : la possibilité de changer l’orientation de l’écran en mode portable, mais avec les boutons dont les mobiles et tablettes ne disposent pas en standard… Et il y a d’autres jeux qui bénéficient du mode TATE, que ce soit les vieux classiques de l’arcade comme Donkey Kong (1981) ou les flippers. Mais si certains jeux peuvent se jouer à l’aide d’un seul Joy-con, pour d’autres il est alors nécessaire de détacher les manettes de la console, à laquelle il devient nécessaire trouver un support puisque le pied intégré à la machine ne marche qu’à l’horizontale. Frustré de cette situation, le journaliste Jeremy Parish (Retronauts) a eu l’idée d’un dispositif permettant de les laisser fixés en mode TATE, et celle-ci a été concrétisée par l’ingénieur Mike Choi puis mise en œuvre par Fangamer, par le biais d’une campagne Kickstarter il y a un an. Celle-ci a d’ailleurs connu un très beau succès, d’autant que l’accessoire était proposé à petit prix et avec des frais de port également peu élevés…

Il faut dire que l’objet fait preuve d’une élégance et d’une simplicité rares en matière de design, étant quasiment constitué d’une seule pièce de plastique, expédiée dans un colis faisant office de boîte, comme son mode d’emploi fait office de stand ! Durant la campagne, les concepteurs avaient évoqué une carte de crédit pour faire tenir la console debout, mais votre banquier préfèrera sûrement que vous utilisiez la carte fournie… Le Flip Grip est en lui-même bien conçu et la Switch s’insère et se retire facilement. Certains éléments se retrouvent toutefois ainsi cachés (le bouton Power et le réglage du volume) mais il suffit de passer par le menu Home de la console, comme rappelé dans le manuel décidément exhaustif bien que minimaliste ! Il est cela dit fortement recommandé d’insérer la console quand elle est éteinte afin d’éviter de mettre le son à fond sans le vouloir, ce qui signifie que vous devrez naviguer dans les menus pour lancer votre jeu avec l’affichage basculé à 90°. Mais on s’y fait finalement assez vite, notre cerveau ayant sans doute la faculté à rétablir l’équilibre comme lorsque l’on joue à un Resident Evil avec des contrôles relatifs… La seule petite déception vient de l’insertion des Joy-cons, qui semble opposer un peu de résistance alors qu’ils s’enlèvent plus facilement. Et n’oubliez pas qu’ils sont déconnectés !

Le Flip Grip en action avec Ikari Warriors (1986) de la compilation SNK 40th Anniversary Collection

Parce que Mike Choi a beau être ingénieux, ce n’est pas un sorcier et fixer les Joy-cons au Flip Grip revient en fait à utiliser le Joy-grip fourni avec la console, qui n’alimente donc pas les manettes contrairement à certaines solutions de fabricants tiers. Leur autonomie est de toute façon bien suffisante pour des jeux d’arcade, et vous risquez même de vous fatiguer avant car cette orientation rappelle que la Switch est un peu lourde, et ça semble donc moins adapté à un enfant. Le seul vrai problème de l’accessoire n’incombe toutefois pas à ses concepteurs, qui ont donc fait du bon boulot, mais aux développeurs qui, lorsqu’ils proposent le mode TATE, ne le gèrent pas toujours de la bonne manière. On peut trouver une liste des titres compatibles sur – ô surprise – Retronauts, et l’on constate qu’ils sont majoritaires : la gamme Arcade Archives, les rééditions Psikyo et d’Ikaruga, les compilations Atari Flashback Classics, Namco Museum et SNK 40th Anniversary Collection ou encore SEGA AGES Gain Ground, et quelques jeux néorétro comme Downwell… Le Flip Grip n’existait pas forcément au moment de leurs conceptions, mais ils ont eu la bonne idée de permettre de faire pivoter l’écran dans les deux sens, contrairement à Stern Pinball Arcade et aux rééditions de classiques Data East comme Heavy Barrel (1987) et Nitro Ball (1992), qui ont hélas choisi le mauvais côté. Ce serait pourtant facile à corriger par une simple mise à jour mais, justement, comme ils ont eu largement le temps de le faire depuis la sortie de l’accessoire…

L’intérêt du Flip Grip dépend donc de deux critères principaux : le nombre de jeux compatibles en votre possession, mais aussi vos habitudes de contrôle. Si vous utilisez une autre manette que les Joy-cons, par exemple une M30, pour jouer aux classiques, l’accessoire ne sert plus qu’à faire tenir votre console comme en photo ci-dessus… Il y a donc sans doute moyen de se bricoler un pupitre autrement mais, compte tenu de son tarif doux, l’investissement demeure assez peu risqué.

Un grand merci à tous ceux qui nous soutiennent sur Tipeee.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/a-la-une/166031/apercu-du-flip-grip-pour-switch/