Frédérick Raynal enfin reconnu pour Alone in the Dark

Frédéric Raynal (photo : Trypode)La situation était surréaliste ; alors que notre membre d’honneur Frédérick Raynal est célèbre mondialement en tant que créateur d’Alone in the Dark, il n’en était jusqu’ici pas reconnu comme l’auteur sur le plan légal ! En effet, comme le rappelle l’avocat Me Antoine Cheron dans un communiqué publié sur le site de l’AFJV, si le jeu vidéo est considéré comme une œuvre depuis 1986, il a suivi jusqu’ici le régime juridique des logiciels ; l’employeur est ainsi le détenteur de la propriété intellectuelle à partir du moment où les développeurs ont signé un contrat de travail avec lui… C’est ce qui a notamment permis à Infogrames de publier de nombreuses suites, de permettre la sortie d’une adaptation au ciné franchement minable, et de bafouer le droit moral de Frédérick Raynal en ne le citant pas lors de la remise des récompenses du magazine Génération 4 en 1993… C’est pourquoi le développeur, qui a quitté son employeur désormais connu en tant qu’Atari juste après le premier épisode de la série, l’a assigné en 2005 afin de faire constater en justice la violation de ses droits d’auteur. La partie n’était pas gagné d’avance, jusqu’à la jurisprudence Cryo de 2009 où la Cour de cassation a affirmé que « le jeu vidéo [était] une œuvre complexe qui ne saurait être réduite à sa seule dimension logicielle, quelle que soit l’importance de celle-ci de sorte que chacune de ses composantes et soumise au régime qui lui est applicable en fonction de sa nature ». C’est sur cet arrêt que le Tribunal de grande instance de Lyon s’est basé pour reconnaître que l’éditeur n’était pour ainsi dire pas intervenu dans la création du classique de 1992 ; la qualification d’œuvre collective a donc été écartée au profit de celle d’œuvre de collaboration. De plus, Raynal a été reconnu comme l’auteur des outils 3d Desk et Scen Edit ainsi que des fameuses mécaniques du jeu qui ont posé les bases du survival horror. Un expert a enfin été nommé pour voir dans quelle mesure ces éléments avaient été repris dans les épisodes suivants afin d’évaluer le montant des dommages et intérêts pour contrefaçon de droit d’auteur. En attendant, cette décision de justice est une excellente nouvelle pour le jeu vidéo dans son ensemble, et tombe à pic alors que Raynal et son équipe peaufine 2Dark, qui marque son retour au genre qu’il a contribué à établir…

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/102350/frederick-raynal-enfin-reconnu-pour-alone-in-the-dark/