Les classiques de l’arcade Irem débarquent sur Switch !

Irem

On a déjà eu l’occasion de le rappeler plusieurs fois ; si Hamster Corporation a surtout fait connaître sa gamme Arcade Archives grâce aux populaires rééditions Neo·Geo débutées il y a un peu plus d’un an, l’éditeur ressort des jeux d’arcade (Taito, Konami, Namco, etc.) sur PlayStation 4 depuis plus de deux ans chez nous. Or la société a annoncé début novembre, notamment via Famitsu.com, avoir acquis les droits du catalogue Irem pour la console de Sony mais aussi pour la Switch. Si les joueurs attendent surtout R·Type (1986), a priori déjà confirmé, les rééditions vont commencer un peu plus tôt dans l’histoire d’Irem avec Traverse USA (1983), peut-être plus connu sous son nom japonais, Zippy Race. Quelque peu oublié aujourd’hui, il fut l’un des premiers succès de la compagnie après Moon Patrol (1982), et ce jeu de moto a la particularité très étonnante d’alterner entre deux angles de vue… Mais nous y reviendrons dans notre bilan mensuel cet après-midi, car le jeu sort aujourd’hui sur l’eShop de la Switch, au tarif habituel de 6,99 € ! En passant, si vous vous demandez où sont passées les rééditions de jeux d’arcade Nintendo entamées fin septembre avec Mario Bros. (1983), il semblerait d’après un document numérisé sur Twitter que VS Super Mario Bros. (1986) pourrait arriver à Noël, du moins au Japon. Et cerise sur le gâteau, le même listing évoque Double Dragon (1987), réédité sur PlayStation 4 en juillet 2015.

Sources : GamekultNintendoLife

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/127451/les-classiques-de-larcade-irem-debarquent-sur-switch/

  • Bernard Pippeau

    Vivement Hammerin’ Harry :leuv:

  • Fabrice Antonmattei

    Vigilante, Undercover cops 😉 …

  • Malgré la quantité de ‘vraies nouveautés’ + les ‘nouveautés néo-rétro’, on en est encore à attendre avec impatience des jeux ultra-connus (dans le sens joués et re-joués) depuis 20, 30 ans … 😀
    Les retrogamers sont quand même une drôle d’espèce ^^

  • A qui le dis-tu… 😉 Disons que ce serait sans doute différent si c’était gratuit, mais quand c’est payant, la plupart des gens préfèrent la « sécurité » des valeurs sûres qu’ils connaissent déjà… : Ce serait peut-être la solution ; proposer les titres méconnus gratuitement ou à très bas prix, quitte à vendre encore plus cher les jeux archi-populaires pour compenser ! ^^