Le « Roi des jeux vidéo » déchu de ses records après 35 ans !

Todd Rogers au faîte de sa gloire

Todd Rogers au faîte de sa gloire

C’est le scandale qui a ébranlé le monde du retrogaming cette semaine ; le record de Todd Rogers sur Dragster (1980) a été invalidé par l’organisme Twin Galaxies et par le Livre Guinness des records, où il était le plus ancien jamais battu dans un jeu vidéo. Et l’affaire est d’autant plus sérieuse que Todd Rogers n’est pas n’importe qui… Surnommé « Mr. Activision » ou même « The King of Video Games », Rogers détient un nombre de records incroyable et est considéré comme le premier joueur professionnel de l’Histoire. Et ce n’est pas la première fois qu’il est dans la tourmente, puisque l’on avait évoqué ici plusieurs soupçons de triche dans un article sur les arnaques liées au jeu vidéo… Il faut dire que ses temps et ses scores sont toujours très loin devant ceux que réalisent les meilleurs joueurs. Et c’est encore le cas pour ce jeu d’Activision dont le record de 5,51 secondes aurait été établi en 1982 – Twin Galaxies ne l’aurait validé que bien plus tard – alors que la deuxième place (ex-æquo) dans le classement doit se contenter d’un 5.61… L’année dernière, Eric « Omnigamer » Koziel a publiquement contesté ce chiffre et a réalisé le speedrun assisté par ordinateur ci-dessous, qui semblerait indiquer qu’on ne peut pas faire mieux que 5,57 théoriquement. Et en septembre, il a atteint ce score sans assistance, tout comme d’autres speedrunners. Même les tests réalisés en interne chez Activision à l’époque avaient établi un score théorique de 5,54 secondes, mais l’éditeur affirmait dans sa newsletter du printemps 1983 que deux autres joueurs avaient atteint le temps de Rogers ; ils sont portés disparus…

Pour sa défense, les records étaient prouvés à l’époque en photographiant le téléviseur et, alors que Photoshop n’existait pas encore, ils étaient difficiles à truquer. Le créateur du jeu, notre membre d’honneur David Crane, pense lui-même que Todd Rogers est honnête. Sans forcément être certain d’avoir été témoin du record, il affirme que Rogers en était capable. La pertinence de la simulation réalisée par Koziel peut aussi se discuter, et d’ailleurs Ben Heckendorn, qui avait décortiqué la « Nintendo PlayStation », a consacré deux épisodes de The Ben Heck Show (en novembre et en décembre) pour tenter (en vain) de clarifier ce mystère en présence de Rogers. Mais bien que ce dernier pense être dans son bon droit, il a tout de même accepté et salué la décision de Twin Galaxies d’invalider tous ses records, pas seulement celui de Dragster. En effet, « le roi des jeux vidéo » était censé avoir fait 15 000 000 à Donkey Kong sur Atari 2600 alors que son dauphin est à 1 472 000, et 65 000 000 à Centipede sur 5200 alors que le suivant doit se contenter de 58 078… Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur la controverse, Apollo Legend a récemment mis en ligne une vidéo sur celui qu’il surnomme affectueusement « Fraud Rogers ». Et pendant ce temps, certains revendent leurs cartouches dédicacées de Dragster sur eBay

Source : Kotaku

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/131664/le-roi-des-jeux-video-dechu-de-ses-records-apres-35-ans/