Console Virtuelle 3DS : les jeux NES dispos…

…du moins pour les Ambassadeurs (connectés à l’eShop avant le 12 août), mais c’était le but de la manœuvre, n’est-ce pas ? Les 10 jeux NES téléchargeables gratuitement sont bien ceux qui avaient été annoncés, et pour ne pas frustrer les autres, ils ne sont pas en évidence en plein milieu de la boutique. Où les trouver ? Dans l’eShop, cliquez sur l’onglet Menu, puis sélectionnez Paramètres/Autres. Les jeux sont placés dans la section Logiciels téléchargés, aux côté de tous les titres que vous possédez déjà. Il faut donc utiliser l’option Télécharger à nouveau, comme vous le feriez avec un autre jeu. En plus de ces 10 jeux, vous pouvez récupérer le discret Certificat d’Ambassadeur Nintendo 3DS. Attention, ça devient tarabiscoté dans le plus pur style Nintendo : en plus de vous faire sentir le membre d’un club select via une carte de visite dorée dans votre menu (en 3D, c’est quand même moins impressionnant qu’une pyramide de chocolats), ce certificat est en fait une vidéo de 4 minutes qui fait défiler dans toutes les langues européennes un message vous expliquant de cliquer sur le lien en bas de l’application pour activer des notifications. Ainsi, à l’avenir, vous serez informés via SpotPass des mises à jour concernant les Ambassadeurs : nouvelles fonctionnalités pour les jeux NES, arrivée des jeux GBA, etc.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/13401/console-virtuelle-3ds-les-jeux-nes-dispos/

  • Guillaume Verdin

    J’avoue aussi attendre plutôt les jeux GBA (tout particulièrement Yoshi’s Island, jamais joué, et l’excellent Mario vs Donkey Kong). Cela dit, les jeux NES intègreront bientôt un point de restauration (une seule sauvegarde, certes, mais c’est déjà bien pratique) comme les autres jeux de la Console Virtuelle 3DS. Ça arrivera avec une mise à jour.

  • L’offre de Nintendo est sympa, mais elle pêche un peu par fainéantise : les jeux sont livrés tels quels, sans aucun ajout…

    Certes, c’est dans l’esprit retrogaming, mais un système de sauvegarde (un véritable, avec plusieurs emplacements : la console virtuelle ne permet de conserver que la position du joueur lors de sa dernière partie), la possibilité de changer la disposition des commandes ou bien encore, on peut rêver!, une interface un peu travaillée proposant un léger historique des jeux proposés n’auraient pas été de trop…

    Il ne reste plus qu’à attendre les dix jeux GBA qui, s’ils ne profiteront probablement pas d’un meilleur traitement, proposent un intérêt ludique un peu plus fort!