«

»

Imprimer ce Article

Une sélection de freeware indé pour la fin du monde

Train-Cognition (Chris Figueroa, Ryan Schaefer)

Train-Cognition (Chris Figueroa, Ryan Schaefer)

En attendant notre fin imminente (du moins la mienne vu que je suis malade), une dernière sélection s’imposait, histoire d’être certain d’avoir au moins quelque chose à jouer avant l’apocalypse. Et vous trouverez forcément de quoi faire avec six jeux, encore plus que la dernière fois ! Il faut dire qu’avec la récente Ludum Dare, qui a fait se creuser les méninges à de nombreux développeurs sur la thématique du méchant, ce ne sont pas les jeux qui manquent !

On commence par un petit apéritif avec Train Cognition, réalisé dans le cadre de la compétition Indie Speed Run, donc en 48 heures. Ce qui explique sûrement son côté très rudimentaire, même si le jeu de Chris Figueroa et Ryan Schaefer se permet quelques détails amusants. Notez que pour y jouer sur Kongregate, il faudra installer le plugin Unity, ce qui est toutefois très rapide.

Skullface (GregAnims)

Skullface (GregAnims)

Il ne faut pas jouer bien longtemps à Skullface pour ressentir l’influence de Super Meat Boy, même si le jeu de GregAnims est sans doute plus abordable, bien que sa maniabilité soit tout aussi flottante, notamment pour les sauts muraux. La musique, quoique répétitive, est prenante et le jeu a le bon goût d’utiliser la barre Espace pour sauter. Lui aussi se joue sur Kongregate.

(Tie One Woman to a Train Track and Suddenly) I'm the Badguy (SharkArm Studios)

(Tie One Woman to a Train Track and Suddenly) I’m the Badguy (SharkArm Studios)

Et on débute la série Ludum Dare avec (Tie One Woman to a Train Track and Suddenly) I’m the Badguy, un jeu pour le moins cruel puisque vous gagnez des points en attachant des jeunes femmes sans défense sur des rails, avec un bonus si vous éclatez d’un rire sardonique non loin de vos forfaits. Il faudra néanmoins éviter les policiers et les trains qui peuvent eux aussi vous renverser. Développé par Curt Kling, la moitié du duo SharkArm Studios, il se télécharge ici.

Atomic Creep Spawner (deepnight)

Atomic Creep Spawner (deepnight)

Avec la thématique du méchant, il était prévisible de voir arriver un clone de Dungeon Keeper, dans lequel vous devez empêcher un héros de saccager votre donjon en invoquant des monstres. Atomic Creep Spawner jouit en plus d’une réalisation rétro très réussie, ce qui n’est pas étonnant de la part du décidément versatile deepnight (Memento XII, Strike of Rage). La page Ludum Dare se trouve à cette adresse, mais le jeu se joue directement de votre navigateur.

Holly Jolly Pyromaniac (UndergroundPixel)

Holly Jolly Pyromaniac (UndergroundPixel)

UndergroundPixel a opté pour le minimalisme avec Holly Jolly Pyromaniac ; derrière ses graphismes somptueux et sa musique de micro 16-bit se cache un petit jeu d’arcade très simple. Dans la peau d’un Père Noël despotique, vous devez larguer des bombes sur les maisons des elfes qui se sont rebellés contre votre autorité, en évitant de détruire les autres maisons. Bref, un seul bouton pour jouer à ce jeu dont la page officielle est ici, mais qui se joue sur Newgrounds.

Tyranoforce (blob)

Tyranoforce (blob)

Tyranoforce vous met lui aussi dans la peau du méchant, mais fait preuve d’originalité par son choix audacieux du shoot ’em up. Vous devez générer des ennemis plus ou moins puissants et plus ou moins longs à invoquer, en espérant que le héros ne survive pas à chaque salve d’une durée déterminée. Le jeu de blob se télécharge à cette adresse.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/30527/une-selection-de-freeware-inde-pour-la-fin-du-monde/

  • Je suis le graphiste et animateur de Holly Jolly Pyromaniac. Merci beaucoup pour le « graphismes somptueux », ça fait vraiment plaisir, surtout pour mon premier Ludum Dare où les 72 heures sont passées à une vitesse folle ! 🙂

  • Guillaume Verdin

    De rien, les graphistes qui maîtrisent réellement le pixelart se font rares de nos jours, d’autant que beaucoup confondent minimalisme et flemme… 😉