Une sélection de freeware indé post-moderne

Halloween (Pig Farmer Games)

Halloween (Pig Farmer Games)

Au fil de ces sélections, il devient indéniable que les développeurs indé n’utilisent pas le style rétro que par nostalgie ou maniérisme. Comme on l’expliquait dans ce podcast, c’est souvent un simple choix économique, mais c’est aussi le moyen de jouer avec les codes, de parodier, de commenter la culture vidéoludique, ce que toute forme d’expression explore à un moment ou un autre de son évolution. Le jeu vidéo est encore jeune, mais comme le rappelait la président de l’AFJV il y a peu à la radio, il a connu une sorte de parcours accéléré et cela fait déjà quelque temps qu’il est entré dans une phase moderne, voire post-moderne. Et un certain nombre des jeux de cette sélection, en provenance d’Indiegames comme toujours, en témoignent :

Enough Plumbers 2 (Glen Forrester)

Enough Plumbers 2 (Glen Forrester)

Enough Plumbers 2 est en déjà un parfait exemple ; c’est la suite d’un freeware créé en 2010, lui-même développant le concept d’Enough Marios. Si certains verront dans le jeu de Glen Forrester une critique de la prolifération des aventures du plombier, le gameplay plus élaboré qu’il n’y paraît montre au contraire un vrai respect du genre. Malgré des sons « bruités à la voix » et d’autres détails irrévérencieux (les cuvettes de WC à la place des tuyaux), le jeu offre une esthétique en hommage à Super Mario Bros. 3 et un concept intéressant ; le protagoniste se dédouble à chaque pièce ramassée. Mais plus qu’un simple gimmick, il faudra effectivement exploiter votre groupe pour passer chaque tableau. Essayez vous-même sur Not Doppler.

C. Kane (Super Walrus Games)

C. Kane (Super Walrus Games)

Probablement sans rapport avec une mini-polémique récente et idiote, C. Kane est un RPG à l’ancienne, mais dénué de levelling ou de combats aléatoires, et bien entendu inspiré par le film d’Orson Welles. L’aventure n’en est pas moins passionnante malgré sa brièveté, et se montre surtout très drôle, même s’il est nécessaire de maîtriser l’anglais et idéalement de bien connaître le film… Le jeu de Paul Harrington (Super Walrus Games) est payant sur Google Play (73 centimes), mais se télécharge gratuitement pour Windows, Mac OS X et Linux de cette page, où l’on trouve également le manuel en pdf et l’étonnante bande-son.

En comparaison, Advanceed! est nettement plus traditionaliste (parce que japonais diront les mauvaises langues). Il a été créé pour un festival indé local à l’aide de Multimedia Fusion 2 qui semble, décidément, avoir la cote sur l’archipel. Basique au premier abord, ce puzzle game se complique vite au fur et à mesure que de nouveaux types de cases apparaissent. Atteindre l’arrivée ne sera pas toujours facile, et les amateurs de scoring essaieront en plus de passer sur toutes les cases de chaque niveau. SAMCO Software a eu la gentillesse de mettre en ligne une version spéciale pour les occidentaux, privée de son avant-dernier stage (un quiz).

Lusfod (NRJWOLF)

Lusfod (NRJWOLF)

Lusfod est lui aussi un peu plus compliqué qu’il n’y paraît ; à bord d’une soucoupe volante, vous devez ramasser les pièces (et les animaux pour des bonus bien utiles) et éviter les ennemis. Si vous êtes touchés, il faudra recommencer mais chaque partie est différente, et en accumulant de l’argent, vous pourrez acheter des véhicules de plus en plus perfectionnés, dont certains peuvent tirer. On imaginerait très bien le jeu de NRJWOLF (Pixvader) sur mobiles avec son côté psychédélique, mais il se joue sur Newgrounds ou Kongregate.

Dungeon Janitor (Farbs)

Dungeon Janitor (Farbs)

Comme son nom l’indique, Dungeon Janitor vous demande de faire le ménage en nettoyant le slime qui a une fâcheuse tendance à se multiplier. Ce puzzle game demande beaucoup de patience et de stratégie pour en bloquer la propagation. Il a été réalisé avec Puzzle Script, un nouvel outil imaginé par Increpare pour créer ce type de jeu très simple. On trouve même du Pac-Man au tour par tour ! La création de Farbs (Captain Foraxian), elle, s’essaie à cette adresse.

Null Divide+ fait tout pour ressembler à un jeu NES, avec sa bande-son composée avec FamiTracker, mais les puristes regretteront d’autant plus les contrôles et les rotations clairement anachroniques. Ce jeu d’aventure de MTMB Studios peut se jouer sur Newgrounds, mais cette version est apparemment instable et il est recommandé de récupérer le jeu pour Windows, Mac OS X, Linux et même Android (dans une version qui n’utilise pas le tactile !!) à cette adresse.

Heroes of Sokoban (Jonah Ostroff)

Heroes of Sokoban (Jonah Ostroff)

Heroes of Sokoban et sa suite, tous deux conçus avec Puzzle Script, poussent le concept du classique de 1982 à un point rarement atteint. Dans le premier volet, vous apprendrez à utiliser chaque protagoniste en résolvant les mêmes énigmes, mais à l’aide de « pouvoirs » différents puisque l’un tire les caisses au lieu de les pousser, ou un autre échange sa position avec les caisses. Et si ça ne suffisait pas, il faudra en contrôler deux simultanément ! S’il vous reste encore des neurones après ça, vous pourrez essayer la suite qui ajoute des monstres à éviter. Les deux créations de Jonah Ostroff se jouent ici et respectivement.

Et on finit avec un jeu qui aurait pu figurer dans la dernière sélection et qui, une fois n’est pas coutume, arbore des polygones. Mais pas de panique ! Le jeu de Pig Farmer Games semble tout droit sorti d’une PlayStation première du nom. Gardez plutôt vos sueurs froides pour le moment où vous essaierez Halloween, une nouvelle adaptation du slasher finalement pas si éloignée de la version Atari 2600, mais plus proche d’un Resident Evil, maniabilité rigide comprise. Si l’expérience vous tente, vous pouvez le télécharger pour PC et Mac sur le site du studio.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/43359/une-selection-de-freeware-inde-post-moderne/