Une sélection de freeware indé à faire vous-mêmes

Clickteam FusionLa dernière sélection remonte déjà à plus de deux semaines, mais il est clair que ces articles prennent une ampleur de plus en plus difficile à gérer… Je vais donc tenter de revenir aux bases en étant plus… sélectif, même s’il n’est pas dit qu’un jeu sur lequel je n’accroche pas ne plaira pas à un autre ! Je profite aussi de cette édition pour vous mentionner la sortie récente de Clickteam Fusion 2.5 (notamment sur Steam), la nouvelle version du logiciel français de création de jeux que l’on a connu sous le nom Klik & Play (1994), The Games Factory (1996), Multimedia Fusion (1998)… D’ailleurs Multimedia Fusion 2 fait l’objet d’une offre très alléchante sur Humble Bundle, qui vous permet de l’acquérir pour le prix de votre choix, accompagné de jeux qui ont été créés avec le logiciel comme MANOS. Ensuite il vous sera toujours possible d’obtenir une réduction pour upgrader vers Fusion 2.5. Ce logiciel a permis la réalisation de bon nombre de jeux évoqués sur le Mag (Noitu Love 2, Oniken, The AVGN Adventures, Spud’s Quest…) et les Japonais en semblent assez friands également. Je l’utilise moi-même pour mes créations personnelles ou pour animer des ateliers, durant Game Story par exemple. Et qui sait, il a peut-être aussi servi dans l’un de ces jeux :

Tiny Dangerous Dungeons (Jussi Simpanen)

Tiny Dangerous Dungeons (Jussi Simpanen)

On reconnaît bien le style visuel de Jussi Simpanen (Tiny Island Adventure, Duke Dashington) dans ce nouveau jeu qui fait référence à l’une de ses premières créations, Dangerous Dungeons. Bien évidemment conçu pour la Game Boy Jam, dont on a vu quelques participants la dernière fois, ce Metroidvania court mais pas simple n’a hélas pas pu être rendu à temps pour concourir. Mais il ne faut pas que cela vous empêche d’aller y jouer sur Newgrounds !

To the Stars (Jero)

To the Stars (Jero)

To the Stars fait partie de ces jeux indés qui ne peuvent pas s’empêcher de noyer un concept simple sous une pseudo-narration. Un twist bouleversant nous attend sans doute en fin de parcours, mais au fond cela reste un nouveau clone de Sokoban créé avec Puzzle Script ! Cette fois, c’est une clé qu’il faudra pousser vers une boîte à musique en évitant les flammes qui se propagent via les caisses. Les zones sont grandes mais le jeu de Jero n’est pas trop difficile.

The Legend of Equip Pants se présente comme une parodie de Zelda dans lequel le protagoniste doit avant tout trouver un pantalon… Néanmoins, seuls les deux premiers épisodes sont disponibles et il faudra attendre le troisième pour affronter ses premiers ennemis ! Truffé de clins d’œil, le jeu de Zachary Johnson est gratuit sur l’AppStore, mais il est possible de lui payer une bière (1,79 €) pour le soutenir. Un « micro-don » en quelque sorte !

Blitzer

Blitzer est un jeu de deathmatch vu de profil rappelant Super Crate Box et son demake. Dans l’arène de votre choix, vous affrontez des vagues d’ennemis et devez détruire leurs points de respawn. Cela vous permettra de gagner de l’argent pour booster vos capacités. Cet aspect évolutif rend les débuts un peu poussifs, surtout que le gameplay repose beaucoup sur le rocket jump pour pouvoir sauter plus haut. Un sympathique défouloir à jour sur Silver Games.

Famaze (Oryx Games)

Famaze (Oryx Games)

Famaze est un pur roguelike, et vous invite donc à explorer sept donjons parmi douze (en fonction du chemin emprunté) dans lesquels les combats sont résolus automatiquement en continuant d’avancer… Vous avez le choix entre trois personnages aux attaques et aux items différents, ce qui modifie nettement la stratégie à employer. Le jeu de Oryx Games se montre perturbant car on est tenté de rester rivé sur la fenêtre du bas (voir ci-dessus) qui affiche votre héros tourné à droite, alors que la direction dans laquelle on se dirige dépend de notre position sur la carte ! Mais la réalisation est pleine de charme avec ses sprites mignons et sa musique signée Disasterpeace (Runner2, Fez, Krunch, Hyper Light Drifter). Une aventure à découvrir à cette adresse.

Artibeus (Stanislav Kostka)

Artibeus (Stanislav Kostka)

Artibeus n’a pas été réalisé avec Fusion 2.5 (même s’il pourrait être fait en une après-midi avec !) puisqu’il a été créé avec Game Maker, un autre logiciel très populaire mais qui demande un peu plus de connaissances en programmation. Le jeu de Stanislav Kostka se montre assez simple puisqu’il faut ramasser tous les fruits de vingt-trois niveaux générés aléatoirement en pilotant une chauve-souris. Chaque fruit ingurgité vous fait accélérer mais chaque mort vous ralentit. Le jeu n’est hélas pas jouable en ligne mais peut se télécharger sur Game Jolt.

Water Spears (JeromBD)

Water Spears (JeromBD)

Pour finir, n’oubliez pas les participants de la toute première Speccy Jam que l’on vous avait signalés dans notre dernier bilan Spectrum. Rappelons qu’il ne s’agit pas de jeux homebrew mais bien d’une vingtaine de freeware qui imitent le style graphique limité du micro-ordinateur.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/45057/une-selection-de-freeware-inde-a-faire-vous-memes/