Saboteur II: Avenging Angel et autres sorties rétro de la semaine

Une sortie rétro de la semaine a déjà été abordée, Corpse Killer (Steam).


Knightin’+ par Volodymyr “Wolod” Yakubovych alias Muzt Die Studios sur Steam (4,99 €)

SIDWAVE Shooter créé par Ras Bolding sur Commodore 64 à l’aide de SEUCK (1987)

Rose's Curry Clicker (Commodore 64)
Rose’s Curry Clicker par Cameron Davis sur Commodore 64, basé sur le personnage de sa bande dessinée Rose
Source : Indie Retro News

JetHunt par Coagulus Software sur Amiga, inspiré par H.E.R.O. (1984)
Source : Indie Retro News

Mighty Switch Force! Collection par WayForward sur PlayStation 4 (21,99 €), avec quelques jours de retard (et un prix plus élevé que) sur les autres plateformes

Pooyan (arcade, 6,99 €)POOYAN (PS4)
(arcade, 1982)
Catégorie : shoot ’em up
Joueurs : 1-2 (alterné)
Éditeur : Konami/Hamster
Date de sortie PSN : 30/07/2019 (eShop)
Prix : 6,99 €
Page du jeu : [Pooyan]

Abordé dans Pix’n Love #24, Pooyan est l’une des premières créations de Tokuro Fujiwara, le papa (entre autres) de la série Ghosts ‘n Goblins, avant qu’il ne quitte Konami pour Capcom – suivi un an plus tard par Yoshiki Okamoto. Dans ce shoot ’em up en écran fixe, on contrôle un protagoniste peu banal, une truie, qui doit protéger ses bébés capturés par des loups. L’action se déroule en deux phases, sachant qu’il s’agit chaque fois de percer d’une flèche les ballons des loups (un compteur indique leur nombre en haut à gauche de l’écran), mais tantôt ces derniers essaient d’atteindre le sol pour vous dévorer, tantôt ils s’élèvent au contraire dans les airs pour pousser un rocher et vous écraser avec… De plus, les loups vous lancent des rocs depuis leurs montgolfières, mais des morceaux de viande apparaissant en haut de votre ascenseur vous permettent aussi de les étourdir. À la fin de la seconde phase, le dernier loup, sorte de proto-boss, nécessite plusieurs coups et mène à l’un des deux types de stages bonus. Ce classique a été porté sur de nombreux micro-ordinateurs, y compris en Occident via Datasoft, ainsi que sur Famicom – ce portage de 1985 n’a étrangement jamais quitté le Japon – et plus récemment sur Pico-8. Hélas, aucune de ces versions ne retranscrit l’affichage vertical de la borne d’arcade… Ce précurseur du cute ’em up fera néanmoins l’objet d’une adaptation en manga dans le magazine CoroCoro Comic.


Merchant of the Skies par Coldwild Games en accès anticipé sur Steam (7,19 € jusqu’à mardi)
Source : Indie Games Plus

Mighty Gunvolt Burst par Inti Creates (Blaster Master Zero) sur Steam (8,99 € jusqu’à mercredi), déjà disponible sur PlayStation 4, Switch et 3DS
(TEST)
Source : Gamekult

Artifact Adventure Gaiden DX par Bluffman Games sur Steam (8,99 € jusqu’à mercredi), version “colorisée” d’Artifact Adventure Gaiden, lui-même le spin-off d’Artifact Adventure

Chroma Squad par Behold Studios (Knights of Pen and Paper) sur Switch (14,99 €), déjà disponible sur PC, consoles rivales et mobiles
Sources : Gamekult & Nintendo Life

Illusion of L’Phalcia par Exe-Create (Antiquia Lost)/Kemco sur Switch (12,99 €), déjà disponible sur Steam et Xbox One

Victory Road (arcade, 6,99 €)VICTORY ROAD (PS4)(Switch)
(arcade, 1986)
Catégorie : run and gun
Joueurs : 1-2
Éditeur : SNK/Hamster
Date de sortie : 01/08/2019
Prix : 6,99 €
Page du jeu : PlayStation Store, Switch eShop

Fort du succès planétaire d’Ikari Warriors (1986) réédité en mars, SNK sort la même année une suite qui en reprend évidemment les forces, à commencer par son gameplay basé sur le fameux rotary stick. Et si son titre masque son origine en Occident, il faut savoir que le nom japonais, Dogō Sōken, commence par le même kanji (Ikari, colère). Cependant, les deux protagonistes se retrouvent cette fois dans une dimension parallèle peuplée d’extra-terrestres, ce qui change pas mal de choses et pas uniquement sur le plan visuel… Déjà, les tanks ont logiquement disparu au profit d’armures protégeant de quelques coups et, si l’on retrouve certaines armes plus classiques comme un bazooka, la meilleure reste l’épée qui peut dévier les tirs ennemis. Les munitions étant moins limitées que dans l’épisode inaugural, cette suite se révèle donc nettement plus abordable (du moins dans sa version arcade) même si elle n’en est pas moins déroutante, avec ses nombreux rocs à détruire dans le décor pour se frayer un chemin et trouver des bonus, mais aussi des vortex qui envoient régulièrement le ou les joueurs combattre des boss. Lui aussi porté sur de nombreux micros, il est également disponible au sein de la compilation SNK 40th Anniversary Collection aux côtés de son portage NES traduit en français en début d’année.


Legends of Amberland: The Forgotten Crown par Silver Lemur Games sur Steam (15,11 € jusqu’à jeudi), jusque-là en accès anticipé depuis mars

Landfill par Clebin Games sur Amiga (1 Mo de RAM)
Source : Indie Retro News

Asdivine Menace par Exe-Create/Kemco sur Xbox One (14,99 €)

Super Wiloo Demake par lightUP sur Xbox One (4,49 € jusqu’à la mi-août), en cross-buy sur PlayStation 4 et Vita (4,99 €) et sur Switch (3,99 € jusqu’au 18 août)

Remaster de Saboteur II: Avenging Angel (1987) par SimFabric sur Steam (5,93 € jusqu’à vendredi) et Switch (5,25 € jusqu’au 16 août), après son prédécesseur dépoussiéré en fin d’année dernière sur les même supports, les deux étant prévus en édition physique sur la console de Nintendo
Source : Nintendo Life

Exodemon par Kuupu sur Steam (5,12 € jusqu’à vendredi), né en 2016 sous forme de freeware en tant que Devil’s Hand et abordé en mars 2017

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/168371/saboteur-2-avenging-angel-et-autres-sorties-retro-de-la-semaine/