À propos de la fuite “massive” de données concernant Nintendo…

Depuis quelques jours, une effervescence s’est emparée des sites de jeux vidéo autour d’une prétendue fuite “massive” de données concernant Nintendo, mais il règne une certaine confusion entre plusieurs trouvailles qui ont juste le point commun d’être en rapport avec le constructeur et d’avoir été diffusées sur 4chan. Nous allons parler ici de celle qui est tombée le 1er mai, et qui concerne la Wii, la GameCube, la Nintendo 64 et l’iQue. C’est en fait en 2018 qu’une personne avait exploité une faille dans la configuration d’un routeur VPN chez Acer Cloud Technology, société qui avait par le passé fusionné avec BroadOn (auparavant RouteFree), un ancien sous-traitant de Nintendo. Le pirate a toutefois été arrêté, mais avait réalisé des backups qui ont été diffusés avant sa condamnation. Néanmoins, si l’auteur des vidéos de cet article – beaucoup d’autres sont disponibles sur son compte – pense que d’autres trouvailles pourraient être dévoilées vendredi prochain, il n’y a pour le moment rien de bien révolutionnaire. Ceux qui espéraient des codes sources de jeux (inédits ou pas) risquent d’être déçus, la plupart des éléments liés à la Wii remontent à un an avant la sortie de la console et ne sont donc pas à jour, et beaucoup de choses avaient déjà été découvertes par rétro-ingénierie. Une présentation PowerPoint a au moins pu expliquer le choix des codes amis… Mais le plus intéressant concerne plutôt l’IPL (le programme de démarrage) du 64DD ainsi que l’émulateur et la documentation de l’iQue, la console destinée au marché chinois basée sur le hardware de la Nintendo 64 et se présentant sous forme de manette. D’où un certain nombre de démos techniques dont certaines “jouables” en vidéo dans cet article. Tout ceci présente bien sûr une certaine valeur historique, mais rien qui puisse exciter ceux qui espéraient le code source du prototype de Mother 3

Sources : NintendoLife & Kotaku, et un grand merci à Zetsuboushitta

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/180135/a-propos-de-la-fuite-massive-de-donnees-concernant-nintendo/