Benoît Sokal, le créateur de L’Amerzone et Syberia, nous a quittés

Benoît Sokal face à sa création, Syberia
© 2004 AFP – via RTBF

C’est sous le choc et profondément attristés que nous venons d’apprendre la disparition de Benoît Sokal, hier à l’âge de 66 ans seulement. Bien connu des amateurs de jeux d’aventure, c’était aussi un auteur de bandes dessinées réputé. Né le 28 juin 1954 à Bruxelles, il est formé à l’une des écoles supérieures des arts Saint-Luc, ce qui lui permet d’être embauché à la fin des années 1970 au mensuel (À suivre) édité par Casterman. C’est là qu’il crée son personnage de détective privé Canardo, protagoniste de vingt-cinq albums publiés entre 1981 et 2018. Entre autres, il a également illustré l’album Sanguine (1998) sur la guerre de Trente Ans et créé Le Vieil homme qui n’écrivait plus (1996) qui évoque lui la Résistance… Au début des années 1990, il s’intéresse à l’informatique et est même l’un des tout premiers à coloriser ses planches à l’ordinateur ; au mitan de la décennie, il se lance dans le jeu vidéo et passe quatre ans à travailler sur L’Amerzone (1999), un titre qui reprend l’univers de sa bande-dessinée du même nom, cinquième album des aventures de Canardo, avec le soutien de Casterman et de Microids. C’est avec ce studio français qu’il créera sa trilogie Syberia, publiée de 2002 à 2017 – l’association avait participé à la série Retrogaming Made in France dont le dixième épisode, que l’on peut revoir à cette adresse, était consacré à Syberia. En 2003, Sokal fonde sa propre société, White Birds Productions, avec laquelle il crée deux point & click, Paradise (2006), accompagné d’une bande dessinée en quatre tomes, et L’Île noyée (2007), basé là encore sur une aventure éponyme de Canardo de 1992. Depuis, il travaillait avec son ami François Schuiten à une nouvelle série de bandes dessinées qui devait mener à un long-métrage d’animation, Aquarica, mais elle restera donc inachevée après deux tomes.

Source : RTBF

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/199760/benoit-sokal-le-createur-de-lamerzone-et-syberia-nous-a-quittes/