Clive Sinclair, le père du ZX Spectrum, nous a quittés

Clive Sinclair présente sa télévision miniature

Hier soir, le monde de la micro-informatique a été une nouvelle fois ébranlé en apprenant la disparition de Clive Sinclair, que notre président a décrit comme « le véritable père de l’ordinateur pour tous » sur Twitter. Né le 30 juillet 1940, Clive Marles Sinclair était un enfant introverti mais qui, très tôt, a développé une passion pour la fabrication de gadgets, influencé par le personnage d’un inventeur dans la série pour enfants Toytown. Plus tard, alors qu’il prépare son bac, il conçoit une petite radio en kit qu’il commercialise via des magazines comme Practical Wireless pour lequel il écrit des articles. Après avoir publié plusieurs livres à succès sur le sujet, il fonde en 1961 Sinclair Radionics, qui connaît des débuts difficiles jusqu’à ce qu’il récupère un gros stock de transistors dont voulait se débarrasser (à tort) leur fabricant. Cela permet à la société d’élargir son champ d’action à la hi-fi et même à une télévision miniature mais c’est en 1972 qu’il marque un grand coup avec la Sinclair Executive, la toute première calculatrice au monde vraiment de poche, à un prix en plus abordable. Sur cette lancée, Sinclair fonde Sinclair Research en 1973.

Lorsque le ZX80 est commercialisé au début de l’année 1980, c’est le premier micro-ordinateur britannique vendu à moins de £100, et encore à £20 de moins en kit. Il faut dire que, outre le fait d’être constitué de composants simples et accessibles à tous (seul le firmware est propriétaire), il ne nécessite pas de moniteur dédié et se connecte sur un simple téléviseur. Et même s’il dispose d’un port d’extension, il est avant tout conçu pour lire des logiciels sur cassette. Mais le succès arrivera plutôt avec le ZX81, vendu à plus d’1,5 millions d’exemplaires. Premier micro-ordinateur vendu en magasin généraliste, il a indéniablement contribué à démocratiser l’informatique auprès du grand public. Reprenant le concept de son prédécesseur, il gagne en élégance grâce au design de Rick Dickinson, qui sera également en charge de son successeur, le ZX Spectrum. Écoulé à cinq millions d’exemplaires, ce dernier aura longtemps résisté à (et même supplanté) son principal rival, le Commodore 64, du moins au Royaume-Uni mais également en Europe de l’est où il a demeuré le seul micro-ordinateur accessible au plus grand nombre jusqu’au milieu des années 1990.

Clive Sinclair et le ZX81

Fait chevalier par la Reine en 1983, Sir Clive Sinclair rencontrera hélas moins de succès avec ses projets suivants, en particulier le véhicule électrique C5 lancé début 1985 – et que la presse britannique semble avoir unanimement choisi pour illustrer ses nécrologies, étrangement. Conçu sans étude de marché, le véhicule se révèle cher, mal sécurisé, tout en ressemblant à une voiture futuriste pour enfant. En outre, c’est à cette époque qu’il divorce après vingt ans de mariage et qu’il se découvre une passion pour le poker… En avril 1986, Sinclair Research est cédé au rival Amstrad pour cinq millions de livres sterling. Clive Sinclair continue cependant de faire partie de cette société de R&D qui, en 1990, ne compte plus que lui et deux employés, mais poursuit son activité dans les véhicules électriques quoique plus légers comme le vélo Zike. En 1997, il se retrouve seul et ne parviendra pas à lancer le X-1, un deux roues électrique annoncé en 2010.

S’il aura indéniablement contribué à démocratiser la micro-informatique, aux côtés notamment de son grand rival Jack Tramiel qui nous a quittés lui il y a déjà plus de neuf ans, Clive Sinclair ne sera jamais parvenu à se convaincre lui-même puisqu’il avoua en 2010 ne pas employer d’ordinateur, et préférer le téléphone aux e-mails. Il n’utilisait même pas Internet, estimant que cela parasitait son processus d’invention. En 2015, il disait même que concevoir des machines surpassant l’intelligence humaine constituait un véritable danger pour notre espèce. Il ne saura donc jamais si sa prophétie se réalisera, décédé hier des suites d’une longue maladie.

Merci à The Guardian et à BBC News.

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/207200/clive-sinclair-le-pere-du-zx-spectrum-nous-a-quittes/