Mitsuhiro Yoshida, le créateur de River City Ransom nous a quittés

Mitsuhiro Yoshida et ses sprites en pixelart

Bien que ce soit notre membre d’honneur Yoshihisa Kishimoto qui ait créé le personnage du lycéen bagarreur Kunio avec Nekketsu Kōha Kunio-kun alias Renegade (1987), il n’est évidemment pas seul derrière cette licence encore active aujourd’hui, et il n’est pas à l’origine de son look SD emblématique, par exemple… Comme raconté par GSK, Mitsuhiro Yoshida a débuté chez NMK à temps partiel en tant que graphiste, avant de rapidement passer game designer (planner). Il crée notamment le shoot ’em up Argus (1986), publié par Jaleco comme beaucoup de titres du studio. Il est ainsi amené à travailler pour l’éditeur qui le fera tester deux mille jeux Commodore 64 en l’espace de deux semaines (!) afin de trouver ceux qui pourraient être adaptés sur Famicom, tels que Murder on the Mississippi (1986). C’est aussi lui qui propose les concepts de Bases Loaded (1987) arborant un look plus télévisuel que les autres jeux de baseball, et de Buta San (1987). Il quitte toutefois le développement de ce dernier en cours de route pour travailler chez Technōs.

Là, on lui confie la production de titres Famicom, et tout d’abord la réalisation du portage de Super Dodge Ball (1989). Souhaitant enrichir l’expérience sur console, il suggère de différencier davantage les personnages, ce qui pousse à leur grossir encore la tête pour mieux définir leurs traits. C’est également Mitsuhiro Yoshida qui propose River City Ransom (1989) pour le jeu suivant de la franchise contre l’avis d’une partie de Technōs, mais son énorme succès lui vaudra d’être désormais suivi… Il réalise ensuite Nekketsu Kōkō Dodgeball Bu: Soccer Hen (1990), connu (et aimé) chez nous en tant que Nintendo World Cup, puis Kunio-kun no Jidaigeki da yo Zen’in Shūgō! (1991), son chouchou, premier beat ’em up de la série à se dérouler dans l’ère féodale. Dans les années 2000, la licence est relancée via la nouvelle société du fondateur de Technōs, Million, qui fait appel à Yoshida via son propre studio, Miracle Kidz. Ces dernières années, il avait aussi collaboré avec la convention japonaise Game Impact pour créer les portraits des visiteurs en pixelart et les immortaliser sur cartouche. Il nous a hélas quittés de manière soudaine il y a une semaine, le 30 août.

Source : Time Extension

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/230475/mitsuhiro-yoshida-le-createur-de-river-city-ransom-nous-a-quittes/