TEST : Mighty Switch Force (3DS eShop)

MIGHTY SWITCH FORCE – 3DS eShop
Catégorie : plateformes/réflexion
Joueurs : 1
Développeur : WayForward
Date de sortie : 22/12/2011
Prix : 6 €
Site Officiel : http://www.nintendo.fr/…/mighty_switch_force.html

WayForward s’est bâti une solide réputation dans le domaine des jeux néorétro, grâce à une expertise en matière de 2D, tantôt pixelisée, tantôt proche du dessin animé, à travers des jeux comme A Boy and His Blob (Wii), Contra 4 (DS), Aliens: Infestation (DS) ou encore Shantae (DSiWare, iOS). Mighty Switch Force est le troisième jeu d’une série dont chaque épisode est très différent, et on avait donc hâte de découvrir à quoi ressemblerait leur premier opus sur 3DS. Rien n’était gagné d’avance, dans la mesure où la réalisation technique des jeux du studio, en général exceptionnelle, masque parfois des petits problèmes de gameplay ou de collisions…

Cette fumée est l’une des plus impressionnantes qu’il m’ait été donné de voir

Au niveau de la réalisation, le jeu met d’emblée une sacrée claque. Dès les écrans d’introduction, l’image est si fine et colorée qu’on la croirait d’une résolution supérieure à celle de la portable de Nintendo ! La partie lancée, c’est un véritable enchantement pour les yeux, avec des graphismes et une animation qui feraient passer la Neo·Geo pour une machine préhistorique. L’effet de relief est d’autant plus spectaculaire que le jeu est en 2D, et compte tenu du gameplay basé sur les changements entre l’arrière-plan et l’avant-plan, mieux vaut monter la molette. Et c’est sans même compter l’excellente bande-son de Jake « virt » Kaufman, leur compositeur attitré.

Mais cette générosité technique a un prix, même s’il se paie ici en espace mémoire. Sans doute libéré des contraintes imposées par le constructeur sur le WiiWare et le DSiWare, le studio s’est véritablement lâché, d’autant que la 2D prend plus de place que la 3D, contrairement à ce que l’on pourrait penser. En effet, avant même l’ajout de contenu supplémentaire, le jeu dépassait les 1000 blocs, surpassant ainsi les plus grosses démos de jeux retail ! Il utilise désormais 1801 blocs, soit plus de dix fois la taille d’un jeu comme Pullblox, dont le contenu est pourtant bien plus élevé… Car Mighty Switch Force ne comprenait à l’origine, avant d’être patché, que 16 niveaux.

Ramener les blocs au premier plan peut servir à éliminer les ennemis… mais attention de ne pas vous faire écraser !

Chacun de ces « incidents » consiste à guider l’officier Patricia Wagon pour retrouver les Hooligan Sisters qui se sont échappées de leur fourgon. Mais avant de les remettre dans le panier à salade, il va falloir utiliser votre habileté spéciale qui permet de faire passer certains blocs de l’arrière à l’avant-plan et réciproquement, sachant que d’autres blocs peuvent avoir des comportements différents. Ainsi, même si le jeu a des airs de plateforme/action à la Mega Man (avec des références évidentes à Metroid au niveau de la protagoniste), il met davantage l’accent sur la réflexion. Enfin, de la réflexion qui demande surtout de l’habileté et un sens du timing !

En effet, vous serez très vite amenés à switcher les plans en plein saut. La difficulté est croissante mais, bien que le jeu affiche en permanence un timer assez stressant, vous n’avez pas à vous dépêcher à moins de chercher à battre le meilleur temps. Atteindre le par de chaque niveau permet d’ailleurs de prolonger la durée de vie un peu courte du jeu. Toutefois, chaque incident devra être accompli pour accéder au suivant, y compris le niveau 16 qui chamboule totalement le gameplay du jeu ! Particulièrement éprouvant, ce stage final ponctue l’aventure de manière épique. Le réussir débloque un tir plus puissant, mais aussi les cinq niveaux bonus du jeu.

Appuyez sur le bouton en plein saut pour matérialiser la plateforme sous vos pieds

On apprécie du coup que ce DLC ait été offert gratuitement, d’autant que le jeu, jugé cher par certains à 6 €, est tout de même proposé à un tarif moins élevé que d’autres jeux du même genre. Malgré tout, l’aventure pourra sembler courte, d’autant qu’il n’est pas certain que chacun accrochera au gameplay, surtout si l’on s’attend à un jeu d’action. De même, la course au temps, rendue plus abordable par l’ajout d’une option pour redémarrer le stage en cours, peut s’avérer frustrante dans la mesure où les niveaux deviennent rapidement assez vastes. Enfin, et comme souvent dans les jeux du studio, les collisions, sans être faussées, ne sont pas très indulgentes.

Verdict : Doté d’une réalisation époustouflante, Mighty Switch Force confond peut-être générosité et gourmandise, mais demeure l’un des meilleurs titres du service de téléchargement de la 3DS.

70hbpm

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/23202/test-mighty-switch-force-3ds-eshop/