«

»

Imprimer ce Article

Une sélection de freeware indé pour la Ludum Dare 27

Duke Dashington (Jussi Simpanen)

Duke Dashington (Jussi Simpanen)

J’aurais pourtant tout essayé pour repousser l’échéance, mais il faut se rendre à l’évidence : avec déjà deux titres issus de la Ludum Dare 27 dans la dernière sélection, tenir une semaine sans publier de nouvel article était déjà une gageure. En résulte la sélection titanesque qui suit, sachant que j’en ai quand même supprimé trois à la dernière minute :

Rude Bear Radio (Alex Rose)

Rude Bear Radio (Alex Rose)

Avec « 10 secondes » comme thème, il était assez prévisible de voir au moins un clone de Wario Ware dans la compétition. Rude Bear Radio en profite donc pour compiler des parodies de Space Invaders, Angry Birds, Super Mario, VVVVVV ou encore Monkey Island. Chaque mini-jeu conçu par Alex Rose se montre assez convaincant même si passer de la souris au clavier dans le feu de l’action est loin d’être évident. Il se joue ou se télécharge à cette adresse.

Loopy Lumberjack (UndergroundPixel)

Loopy Lumberjack (UndergroundPixel)

Loopy Lumberjack, lui, vous donne dix secondes pour remplir la jauge de rage d’un bûcheron fâché avec l’orthographe. Vous devez détruire les lettres Z, X et C avec les touches corres-pondantes. Clairement pensé pour les claviers anglais, le jeu d’UndergroundPixel (Holly Jolly Pyromaniac) demeure malgré tout délirant, d’autant qu’un mode Dance est inclus pour se détendre entre deux parties. Il se joue à cette adresse.

Oodlegobs (Nitrome)

Oodlegobs (Nitrome)

On quitte un instant le temps limité pour Oodlegobs, la réjouissante nouvelle création du studio Nitrome (Ice Beak, Plunger, Flightless, etc.). Vous y contrôlez un virus informatique sous la forme d’une horde grandissante de vers, infiltrant MewTube pour éradiquer les vidéos de chat qui y pullulent… Et tels les zombis de World War Z, vos vers n’hésiteront pas à se sacrifier pour la cause. Des mécaniques de jeu originales et intéressantes à découvrir à cette adresse.

Dungen Dogan's Cursed Crew (Deconstructeam)

Dungen Dogan’s Cursed Crew (Deconstructeam)

Le temps est limité dans Dungen Dogan’s Cursed Crew, mais il ne passe que lorsque vous vous déplacez, à la manière d’un dungeon-RPG. Cet astucieux puzzle game, à la musique envoûtante, vous défie de traverser chaque salle en moins de dix secondes, avec la possibilité de réinitialiser le compte-à-rebours en marchant sur les dalles noires. Vous serez sans doute amenés à sacrifier vos hommes de main pour s’occuper des obstacles, même s’il est possible – et même recommandé puisque vous disposez d’une équipe réduite – de ne sacrifier personne. Les liens pour jouer ou télécharger le jeu de Deconstructeam se trouvent à cette adresse.

1imeL0ver (Ivan Zanotti)

1imeL0ver (Ivan Zanotti)

J’ai déjà eu l’occasion récemment d’évoquer ici un jeu du réputé Ivan Zanotti, mais j’avais alors trouvé sa création un peu trop obscure. La thématique de la Ludum Dare aidant, il a cette fois créé un jeu de plateformes très simple. 1imeL0ver est composé de niveaux à boucler en dix secondes, mais vous avez tout votre temps pour étudier au préalable les lieux sous forme spectrale. C’est davantage la maniabilité, qui utilise la flèche haut du clavier pour sauter, qui rendra l’objectif pénible à atteindre… Ce concept se joue ou se télécharge via Game Jolt.

Duke Dashington (Jussi Simpanen)

Duke Dashington (Jussi Simpanen)

Après Wario Ware, c’est plutôt Wario Land qui vient à l’esprit devant Duke Dashington et son protagoniste rapace et adepte du coup d’épaule. En revanche, il ne s’agit pas de ressortir d’un temple qui s’écroule mais au contraire d’y entrer pour s’emparer du trésor. Vous n’avez que dix secondes par écran, et le personnage ne peut dasher en saut que durant la phase descendante. En dehors de ce petit détail, le jeu de Jussi Simpanen (Tiny Island Adventure) impressionne par ses graphismes très soignés compte tenu du temps imparti. Le développeur compte d’ailleurs créer une nouvelle version avec plus de niveaux. En attendant, c’est par là que ça se passe.

Lime Rick (Tommi 'KissMaj7' Tuovinen)

Lime Rick (Tommi ‘KissMaj7’ Tuovinen)

Lime Rick est une énième variante de Snake, où l’on a cette fois le temps de réfléchir d’une part, et où le serpent est soumis à la gravité d’autre part. Il ne peut en conséquence grimper que contre les murs ou son propre corps (extensible à l’infini). Le jeu de réflexion de Tommi ‘KissMaj7’ Tuovinen est somme toute modeste mais se laisse jouer sur Kongregate.

Même si n’importe quel helléniste vous dirait que χλοη se prononce « Chloè », Kyle Reczek semble appeler son jeu Xhon. Vous devez y aider à la propagation d’une plante extra-terrestre en contrôlant une spore à la fois à travers un jeu de plateformes. Chaque spore ne vit que dix secondes, mais elle peut se régénérer à partir de plantes déjà atteintes. Lorsque ces dernières se situent au plafond, la nouvelle spore verra alors sa gravité inversée. Un concept intéressant qui pourrait arriver bientôt sur Ouya. La version navigateur se joue à cette adresse.

Sepulchre (Owl Cave)

Sepulchre (Owl Cave)

Last but not least, Sepulchre est le nouveau point & click du studio Owl Cave, auteur du très réputé Richard & Alice dont je n’ai hélas jamais trouvé le temps de parler ici. Je me rattrape donc avec ce court mais intense jeu d’aventure à l’ambiance étrange et subtilement horrifique, qui se déroule à bord d’un train. Il se télécharge gratuitement sur le site officiel, où l’on trouve également une version payante à seulement $2.99 et accompagnée de quelques goodies.

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/41558/une-selection-de-freeware-inde-pour-la-ludum-dare-27/