«

»

Imprimer ce Article

Une sélection de freeware indé pour Satoru Iwata

Satoru Iwata et Bouillon

Satoru Iwata et Bouillon, le chien de Shigesato Itoi (via Tiny Cartridge)

Après demain, cela fera un mois que Satoru Iwata nous a quittés, mais je ne vois toujours pas à qui ou à quoi d’autre je pourrais dédier cette nouvelle sélection. À vrai dire, je voulais la publier bien plus tôt – la dernière remonte à fin juin – mais, étrangement, les freeware rétro n’ont pas été très nombreux ces derniers temps, contrairement aux hommages rendus au président de Nintendo. Ils sont venus du monde entier et dans des formes très différentes, que ce soit par exemple le témoignage émouvant de Yoot Saito (Seaman) sur son blog, le remix composé par le légendaire Hirokazu « Hip » Tanaka, ou carrément un hack de Balloon Fight sur NES où l’on incarne Iwata. Du coup, j’avais énormément de visuels pour accompagner cet article, comme cet artwork reprenant l’idée du hack et trouvé dans une liste de jeux développés par Iwata, à commencer par Car Race ][ (1980) sur Commodore PET, le tout premier pour lequel il ait été crédité. Dans les dessins, le plus charmant était sans doute celui qui le voyait retrouver Hiroshi Yamauchi et Gunpei Yokoi. Côté photos, les plus récentes étant assez douloureuses, il y avait celle-ci où il est jeune, méconnaissable. Mais ma préférée est celle que son ami Shigesato Itoi, le créateur de la série Mother/EarthBound, a publiée sur Twitter. Remontant à 2010, on y voit Satoru Iwata sur le canapé d’Itoi en compagnie du Jack Russell Terrier de ce dernier, Bouillon.


Commençons par rappeler que nous avons récemment signalé un freeware, le point & click Gourd of the Beans: An Unplanned Adventure. Étant lié à une campagne Kickstarter qui se terminera dans une dizaine de jours, il était délicat d’attendre cette sélection pour en parler.


There Is No Game (KaMiZoTo)

There Is No Game (KaMiZoTo)

Pour patienter (un peu) avant la sortie du très attendu (mais très en retard) CoinOp Story, on pourra s’essayer au brillant There Is No Game du Français KaMiZoTo, vainqueur de la Deception Jam. Ce titre court et expérimental est d’ailleurs accompagné de la voix du musicien qui cherche à nous convaincre (bien mal) qu’il n’y a rien d’interactif là-dedans… C’est bien entendu très « meta » mais vraiment amusant, avec des énigmes bien trouvées rappelant System Error. Des sous-titres en français sont disponibles mais il est tout de même recommandé de comprendre l’anglais pour profiter de ce « non-jeu » directement de votre navigateur sur Newgrounds.


Frog Force (Lazy Brain Games)

Frog Force (Lazy Brain Games)

Frog Force n’est pas encore terminé, mais on peut déjà s’adonner à un prototype pour PC et Mac sur Game Jolt. Dans ce nouveau jeu de réflexion signé John Bell alias Lazy Brain Games (Bug Hunt), il faut combiner les capacités spéciales de trois grenouilles différentes. Mais en plus, il faut tenir compte de la couleur des cases qu’elles empruntent et tout cela en temps limité !

Source : IndieGames


Si vous avez trouvé There Is No Game ésotérique, attendez de voir Strawberry Cubes, le dernier jeu de Loren Schmidt (Murder Simulator) qui n’apparaît pas encore sur son blog. Délibérément obscur, il joue énormément sur les bugs et les glitches, comme c’est actuellement la mode avec Axiom Verge ou Pac-Man 256, mais en poussant les choses beaucoup plus loin. Il faudra être très observateur pour relever des indices, expérimenter l’utilisation des différentes touches du clavier dont l’effet est presque toujours imprévisible, et essayer de trouver un sens à cette expérience évoquant la version cauchemardesque d’un jeu d’aventure sur ZX Spectrum ! La vidéo ci-dessus en rajoute avec un filtre façon CRT et un bruit de fond désagréable, mais elle retranscrit assez bien l’ambiance hermétique et malaisante du jeu disponible sur itch.io.

Source : IndieGames et Kotaku


Réalisé dans le cadre d’une game jam, Sushido est un mini-jeu de pêche délirant. Développé par Zombies Indie House à l’aide de Game Maker, on y collecte dans un premier temps les prises – sur la même ligne ! – tout en sautant par dessus les récifs. Ensuite, une fois le nombre de poissons suffisants, on peut les envoyer en l’air pour passer à la phase « sushi » où l’on doit tous les découper avant qu’il ne touchent le sol. Basique mais défoulant, disposant d’un classement en ligne et bourré de charme, le titre se télécharge sur Game Jolt, où une version jouable en ligne (mais non recommandée) est aussi disponible, ainsi que sa bande originale.

Source : Gamekult


Avec ses graphismes en quatre tons de gris façon Game Boy, on aurait du mal à croire qu’A Mini Falafel Adventure est en développement depuis de nombreuses années… Et pourtant, ce Metroidvania a demandé trois ans de travail étalés sur une durée encore plus longue, puisque le jeu de Chris Nimmo alias Beadybox figurait déjà dans le top des meilleurs jeux de plateforme d’IndieGames en… 2007 ! Il a beau arborer une réalisation pleine de charme, et mettre l’accent sur les combats de boss et les capacités spéciales qui bouleversent le gameplay, cela explique difficilement ce délai. À moins que le développeur ait attendu le retour des 4 Fantastiques au cinéma, puisque les musiques chiptune sont signées par un certain… Reed Richards. On préfèrera penser que c’est une simple coïncidence et télécharger le jeu à cette adresse.

Source : IndieGames

Lien Permanent pour cet article : http://mag.mo5.com/actu/75113/une-selection-de-freeware-inde-pour-satoru-iwata/