SimRefinery et autres prototypes récemment exhumés

Notre dernier bilan de news dominical débutait par la découverte d’une version de Days of Thunder différente de celle finalement sortie sur NES à l’époque, mais d’autres prototypes ou inédits ont été exhumés ces derniers jours. Le plus intéressant est sans doute SimRefinery (1992), une simulation de raffinerie de pétrole créée par la section “business” de Maxis pour le compte de la compagnie Chevron. Ce serious game avait donc été créé en peu d’exemplaires, et c’est à la suite de cet article que quelqu’un s’est souvenu l’avoir sur disquette. On peut trouver son image sur Archive.org – attention, le tout premier lien a déjà été supprimé – accompagné de son manuel et d’une version abrégée. Mais notez bien qu’il s’agit d’un prototype, incomplet. Encore plus obscur, Dark Fortress est un jeu Atari ST créé à la fin des années 1980 en BASIC GFA par Herb Flower , co-auteur du presque aussi méconnu Thieves’ Guild, alors qu’il n’avait que quatorze ans. Nettement moins exotique mais très recherché, le portage de Joust (1982) sur Commodore 64 a enfin été exhumé, faisant suite au prototype de la version Famicom. Son détenteur l’a présenté sur AtariAge mais ne l’a pas encore diffusé, souhaitant le faire simultanément à des démonstrations publiques dans des conventions rétro en septembre. Si ces dernières étaient annulées, les fichiers seraient toutefois mis en ligne, et on peut patienter en lisant l’article dédié sur Games That Weren’t – dont le livre est toujours disponible à la précommande. Enfin, on peut récupérer à cette adresse un prototype de la version Atari 5200 de James Bond 007 (1983), le tout premier jeu basé sur la licence, même si le titre de Parker Brothers avait bien été publié sur la console maudite à l’époque. Ce prototype est néanmoins radicalement différent puisque l’on contrôle Bond à pied et non à bord d’un véhicule, comme détaillé sur AtariProtos.com.

Sources : Rom Game & AtariAge

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/181578/simrefinery-et-autres-prototypes-recemment-exhumes/