Alice Recoque, une pionnière de l’informatique nous a quittés

Alice Recoque et le pupitre du Mitra-15
Alice Recoque et le pupitre du Mitra-15

Jeudi dernier disparaissait Alice Recoque à laquelle Le Figaro avait consacré un article durant l’été 2018, dans le cadre d’une série de portraits de femmes ayant marqué l’histoire de l’informatique. Diplômée de l’École supérieure de physique et de chimie industrielle (ESPCI), elle est connue pour avoir dirigé l’équipe qui a conçu le Mitra 15, le premier mini-ordinateur de la Compagnie internationale pour l’informatique (CII), fondée fin 1966 dans le cadre du plan Calcul lancé par le général de Gaulle. Cette « Mini-machine pour l’Informatique Temps Réel et Automatique » avait été pensée pour suppléer le plus puissant des ordinateurs français de l’époque, l’Iris 80 du même constructeur, et a servi aussi bien dans le secteur du nucléaire (pour les nouveaux générateurs électriques d’EDF), de la télécommunication (commutateurs téléphoniques des PTT), du transport aérien et de l’aérospatiale (le banc de contrôle Ariane 1 était organisé autour de deux Mitra 15) que dans l’enseignement (il a équipé des lycées à titre expérimental au début des années 1970). Présenté en mai 1971, donc avant le lancement du tout premier micro-processeur, le Mitra 15 a été fabriqué à plus de sept mille exemplaires jusqu’en 1985. En 1975, il est transféré à une nouvelle filiale de Thomson, la SEMS, mais cette dernière passe en 1982 sous le contrôle de Bull qui avait absorbé la CII en 1975. Après avoir notamment participé à la réunion fondatrice de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), en 1978, c’est justement au sein de Bull qu’Alice Recoque fut nommée à la direction de sa mission Intelligence Artificielle.

Sources : Le Figaro, FEB-patrimoine & TSF et autres vieilleries

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/192360/alice-recoque-une-pionniere-de-linformatique-nous-a-quittes/