Le remaster annulé de GoldenEye 007 circule déjà…

Lundi, alors qu’on avait pas mal d’articles en attente dont notre banc d’essai de l’Astro City Mini, on s’empressait de relayer la vidéo ci-dessus du remaster HD de GoldenEye 007 (1997) en développement pour le Xbox Live dix ans après l’original. Il faut dire que, même si on en avait déjà vu une vidéo en 2016, celui qui avait mis en ligne la nouvelle, le moddeur espagnol Graslu00, annonçait cette fois-ci que le prototype qu’il avait eu entre les mains allait être diffusé cette année… Eh bien il n’aura pas fallu attendre longtemps, car il circule d’ores et déjà et plusieurs journalistes s’y sont même essayé à l’aide de l’émulateur Xenia pour Xbox 360, révélant par exemple que le bouton de tranche droit permet de basculer entre les textures du remaster et celles de l’original Nintendo 64 à la volée… Nous ne diffuserons toutefois aucun lien, d’autant qu’ils sont sans doute amenés à disparaître pour laisser place à plusieurs autres ! Mais on vous garantit que ce prototype daté du 25 août 2007 est très facile à trouver, et même en plusieurs exemplaires sur certaines archives du web où traînent ce genre de découvertes à la frontière de la légalité…

À ce sujet, on en profite pour revenir sur les raisons de l’annulation de ce remaster, d’autant qu’on en avait mentionné deux différentes (et assez contradictoires) dans notre article précédent. Comme on pouvait s’en douter, les tristes sires habituels se sont empressés de taper sur Nintendo, et Graslu00 a tenu lui-même à épingler un commentaire à sa propre vidéo, relayée sur Twitter, pour rétablir les faits. Car même si la faute est forcément partagée vu le nombre de protagonistes impliqués, ce sont surtout les détenteurs de la licence James Bond, MGM et EON Productions, qui ont énormément renforcé leurs exigences suite au succès de GoldenEye 007 (1997). Alors qu’ils avaient sans doute laissé Rare un peu trop libre à leur goût, ils ont ensuite imposé un certain nombre de guidelines aux jeux suivants basés sur la franchise : pas de sang, pas de civils tués, pas de gentils qui s’entretuent en multijoueur, James Bond lui-même ne pouvait plus être montré tué… En outre, pour simplifier les problèmes de droits, le thème original composé par Monty Norman ne pouvait plus être utilisé, ni le visage des anciens acteurs non plus – uniquement celui de l’interprète actuel, d’où Daniel Craig dans le remake d’Activision en 2010 puis dans 007 Legends (2012). Il a même été décidé depuis qu’aucun jeu James Bond ne pourrait faire figurer l’acteur courant, comme c’est d’ailleurs prévu pour le prochain signé IO Interactive.

Sources : Nintendo Life & Kotaku

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/192414/le-remaster-annule-de-goldeneye-007-circule-deja/