Ninja Carnage et une démo de Wonder Boy pour le Noël du CPC

Noël est souvent l’occasion pour les développeurs homebrew d’offrir quelques-unes de leurs créations et cette année, c’est l’Amstrad CPC qui est particulièrement gâté – une fois n’est pas coutume… Tout d’abord est sorti, il y a quelques jours, la version finale de Ninja Carnage, un jeu d’aventure bourré d’humour qui était arrivé deuxième (mais à seulement un point du vainqueur) au CPC Gamedev Contest organisé plus tôt cette année. Chapeauté par le collectif norvégien Resistance, le projet réunit la crème de la scène homebrew française sur le support avec Christophe « Oriens » Kohler au code, Cédric « CeD » Quetier (Clevermind) aux graphismes, Hervé « Tom & Jerry » Monchatre (Athanor 2) à la musique, Yotis « C64 lover » Klapsakis à l’écran-titre, Bruno « Kukulcan » (Clevermind) pour l’intro ou encore François « Fra » Gutherz (Athanor 2) au logo et à l’illustration… Et ce n’est pas tout car Clive Townsend (Saboteur SiO) en personne a relu et corrigé la version anglaise du jeu ! Ce dernier ne sera toutefois pas une exclusivité CPC bien longtemps car il est en cours de portage sur d’autres plateformes… Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, une démo d’une nouvelle conversion de Wonder Boy (1986), bien plus fidèle au jeu d’arcade que celle d’Activision en 1987, a été mise en ligne hier sur CPC Wiki. Et c’est encore un Français, le Lyonnais Benjamin Yoris, qui s’était lancé dans cette adaptation il y a un peu plus d’un an, mettant de côté son remake de The NewZealand Story (1988) sur la machine. Rappelons en passant que le classique de Westone Bit Entertainment est aussi en cours de portage sur les micros Atari 8-bit qui, eux, n’y avaient même pas eu droit à l’époque…

Merci à Indie Retro News.

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/190436/ninja-carnage-et-une-demo-de-wonder-boy-pour-le-noel-du-cpc/