Un Valis oublié dans la compilation en boîte sur Switch

La compilation Valis: The Fantasm Soldier Collection sur Switch avec ses deux jaquettes réversibles

Il y a un mois presque jour pour jour sortait sur Switch Valis: The Fantasm Soldier Collection pour coller avec la date anniversaire du volet inaugural Valis: The Fantasm Soldier (1986) comme on l’évoquait en août dernier. Cela ne concernait toutefois que le Japon, d’autant que cette compilation ne proposait aucun sous-titre anglais, mais on a appris entretemps que Limited Run Games comptait la publier en Occident et avait prévu d’ouvrir les précommandes en janvier… Eh bien c’est cet après-midi, comme d’habitude à 16h, que l’on pourra réserver tout d’abord l’édition standard à $39.99 (35 €) qui n’offre aucun bonus, hormis une jaquette alternative pour les masochistes ou les farceurs qui préfèrent la vilaine illustration américaine du troisième épisode sur TurboGrafx CD. Le coffret collector à $89.99 (80 €), lui, y ajoute la bande originale sur pas moins de quatre CDs, un poster, trois cartes, trois pin’s et un porte-clés. Enfin, l’éditeur propose aussi la bande originale sur trois vinyles (avec sans doute moins de pistes) pour $59.99 (53 €).

Mais avant de vous jeter dessus, sachez tout de même que Valis: The Fantasm Soldier Collection ne porte peut-être pas très bien son nom de « Collection » comme le souligne le test de Nintendo Life. La série de Telenet Japan étant apparue sur divers supports, on aurait pu espérer plusieurs versions mais ce sont uniquement celles de la PC Engine auxquelles on a droit. Certes, ce sont indéniablement les plus emblématiques et ce choix a pu être fait pour harmoniser le rendu de l’émulation, mais il faut savoir que le volet inaugural est sorti en dernier sur la console de NEC, sous la forme d’un remake Super CD-ROM² plus de cinq ans après sa sortie initiale sur micro-ordinateurs japonais, et qu’il est donc plus « abouti » sur le plan technique que ses successeurs parus sur CD-ROM² en 1989 et 1990… Et surtout, le quatrième épisode n’est même pas inclus. Il est peut-être considéré comme légèrement inférieur au troisième, mais ce n’est pas un Valis en carton pour autant et les possesseurs de Switch devront donc se contenter de Super Valis IV (1992) sur le Nintendo Switch Online, qui présente en plus pas mal de différences avec l’original PC Engine.

Sources : Gematsu & Gamekult

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/215323/un-valis-oublie-dans-la-compilation-en-boite-sur-switch/