Du ray tracing sur Super Nintendo et autres news rétro de la semaine

Comme il l’explique sur son blog, Ben Carter de Shironeko Labs s’est amusé à créer la technique bien à la mode du ray tracing sur une simple Super Nintendo, mais en utilisant une puce baptisée SuperRT à la manière du processeur 3D Super FX de Star Fox (1993).
Cette puce n’a toutefois pas été fabriquée mais programmée à l’aide de la technologie FPGA.
Source : Nintendo Life

Puisque l’on est dans les créations contre-nature, Spacemoai du groupe The New Image vient de mettre en ligne la vidéo ci-dessus présentant le MNESX, un projet d’émulateur NES pour MSX en développement entre 2004 et 2010. Bien entendu, il nécessite un modèle évolué de la gamme, en l’occurrence un turboR doté d’une cartouche GFX9000 (de 1994)… Abandonné il y a dix ans, le projet pourrait être relancé si des intéressés le soutiennent via PayPal.
Source : MSX.org

On reste dans les anachronismes avec Doom Zero, un nouvel épisode de 32 niveaux créés par Christopher Golden, intégré directement aux récentes rééditions des deux premiers Doom.
Source : Nintendo Life

Édition physique de Panzer Dragoon Remake sur PlayStation 4 chez Limited Run Games
Il y a aussi quelque chose de déroutant à voir un jeu emblématique de la Saturn sur une console Sony mais Panzer Dragoon: Remake, croisé sur Xbox One la semaine dernière, est bien sorti sur PlayStation 4 fin septembre. Et comme sur Switch en mars, le jeu y fait l’objet d’éditions physiques chez Limited Run Games, avec l’édition standard à $39.99 (33 €), la Classic Edition ci-dessus à $59.99 (49 €) et un fan bundle à $154.99 (127 €) qui inclut la bande originale en deux formats, disponible séparément en vinyle à $39.99, dédicacée pour $49.99 et en CD à $14.99.
Source : Gematsu

Tant qu’on est dans les vieilleries SEGA, on vient de découvrir qu’un dénommé Taxi Chaos, qui ressemble bigrement à la création de notre membre d’honneur Kenji Kanno, va faire son arrivée sur consoles le 23 février. Et c’est ironiquement SEGA qui distribuera le jeu au Japon…

Alors que son prochain jeu, Adventure Bit, est attendu dans moins d’un mois sur Steam, le 11 janvier, le duo SEEP (Abduction Bit) présente son prochain jeu, Swords & Bones, à la réalisation 16-bit plus élaborée qu’à son habitude, même si certains sprites ont été empruntés…

En février, on signalait la sortie de Skul: The Hero Slayer en accès anticipé sur Steam. Eh bien un peu moins d’an plus tard, le 21 janvier, le jeu de SouthPAW Games quittera cet état et fera son arrivée peu après, en début d’année, sur Xbox One, PlayStation 4 et Switch.
Source : Gematsu

Et on quitte les squelettes pour quelque chose de plus bucolique avec Luna’s Fishing Garden, le nouveau jeu de Coldwild Games (Merchant of the Skies). Alliant pêche et construction, il vous laisse progresser à votre rythme façon Animal Crossing, mais il y a tout de même une intrigue que l’on peut mener à son terme pour ceux qui veulent un objectif. Sortie prévue le 2 mars sur Steam.
Source : Indie Games Plus

Et pour ceux qui préfèrent l’action qui tranche, il y a Cyber Shadow, le Ninja Gaidenlike découvert il y a plus de quatre ans (!) et évoqué ici pour la dernière fois fin février alors qu’il devait arriver cet automne. On apprenait hélas début octobre qu’il était encore repoussé, mais il s’est montré cette semaine dans le dernier Indie World de Nintendo où il était d’ailleurs le seul titre néorétro. On a ainsi appris qu’il sortira le 26 janvier sur Switch, mais aussi sur PC et Mac via Steam et GOG.com, et sur les autres consoles. La version Switch bénéficiera toutefois de la compatibilité des amiibos de la série Shovel Knight, puisque Yacht Club Games édite le jeu pour rappel.
Merci à Nintendo Life et à Gematsu.

Et puisque l’on parle de jeux au look NES, Alwa’s Awakening, prédécesseur déjà réussi de l’excellent Alwa’s Legacy porté fin septembre sur Switch, va faire l’objet d’un demake sur la 8-bit de Nintendo. Et ça tombe bien car ce devait être sa plateforme d’origine selon Brad Smith (Lizard), à qui Elden Pixels a confié cette lourde (mais chouette) tâche.
Source : Kickstarter

Et on reste dans le homebrew NES et même sur Kickstarter pour évoquer Tapeworm Disco Puzzle, le nouveau jeu d’Alastair Low (Flea!), également prévu sur PC et Dreamcast. Son objectif est déjà atteint, et on pourra donc réserver sa copie dématérialisée pour £8 (9 €), sa cartouche ou son édition physique sur cassette USB ou Dreamcast pour £30 (34 €) ou sa version NES en boîte pour £45 (50 €), après avoir essayé la démo sur itch.io au besoin.

On passe à présent au Commodore 64 pour mini MIKE qui en est lui au moins à sa troisième démo (du moins à notre connaissance) sur itch.io, puisque l’on évoquait déjà le jeu de l’Australien Paul Nicholls l’année dernière, en février puis en mai.

C’est en revanche plus récemment, en mai de cette année, que l’on découvrait la troisième démo d’ALCON 2020, nouveau portage sur le rival Amstrad CPC de Slap Fight (1986) se voulant plus proche de l’original signé Toaplan en arcade. Prévu pour une édition physique en 2021, le jeu semble terminé puisque c’est la v1.0 que l’on peut télécharger sur le site officiel.
Dernière minute : il est bien disponible !
Source : Indie Retro News

Comme il y a deux semaines, l’éditeur Songbird Productions continue de dévoiler ses projets pour 2021 sur son blog. On apprend ainsi qu’il publiera Kings of Edom sur Jaguar l’été prochain, et il a présenté deux titres Lynx à venir, Unnamed de Marcin Siwek au printemps et MicroVaders ci-dessus (une version enrichie d’un mini-jeu à débloquer dans Lexis (1999)) à l’automne.

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/190091/du-ray-tracing-sur-super-nintendo-et-autres-news-retro-de-la-semaine/