Un Windjammers de la Corrida et autres news rétro de la semaine

Évènements :
Paris Manga – Sci-Fi Show à Paris Expo – Porte de Versailles avec MO5.COM : 19-20 mars


Une fois n’est pas coutume, on débute ce bilan sur PC (et Mac) même s’il est aussi question d’Amiga puisque l’on revient sur le remake d’Ambermoon (1993) sorti à la fin de l’été dernierPyrdacor vient en effet de mettre en ligne sur itch.io et GitHub une v1.5 qui corrige divers bugs, ajoute pas mal de choses comme le chargement rapide, des raccourcis pour les objets ou encore dix vitesses de combat, entre autres, et qui inclut l’extension officieuse Ambermoon Advanced.
Source : Indie Retro News

On quitte le monde du freeware pour passer à celui des démos, même s’il y en a (heureusement) moins que la semaine dernière… Et on débute avec Manacircle, un RPG dans un style autrement plus japonais. Apparemment, on pouvait déjà essayer le jeu de Mossloth via itch.io depuis un bon mois, mais la démo est désormais également disponible sur Steam.

On reste dans le RPG à la japonaise, quoique dans un style visuel clairement plus 16-bit et une ambiance assez différente pour Grove: Nostalgia’s End. Développé seul par James Sloan qui opère en tant que Primitive Pixels, le jeu est également en démo sur Steam et itch.io et ne donne malheureusement pas plus d’indication sur une possible date de sortie…

Et encore un RPG à la japonaise mais dans un tout autre genre, d’ailleurs très populaire ces temps-ci, celui de la collection de monstres avec Anode Heart. Le jeu de Stochastic s’essaie lui aussi sur Steam et itch.io et cible une sortie en fin d’année prochaine… En attendant, on peut soutenir le développeur via Patreon et également échanger avec lui sur son Discord.

Enfin, place au shoot ’em up pour Icarus, dont on avait à vrai dire déjà signalé une démo fin 2020 mais via un lien direct. Or on peut désormais obtenir un aperçu du jeu de Denis Evans alias Japster’s Cavern sur Steam et itch.io là encore. Pour le coup, la première plateforme indique « hiver 2021 », ce qui pourrait suggérer une sortie imminente, d’ici la fin du mois…

On reste dans le shoot ’em up mais on passe sur console, et plus précisément sur Switch, avec Stellar Interface. On avait en fait loupé début 2019 la sortie du jeu de Diogo Cardoso sur l’eShop, mais on a donc l’occasion de se rattraper puisqu’il fait l’objet d’une édition physique prévue au printemps et actuellement en précommande chez VGNYsoft. Il y a une édition standard à $34.99 (32 €) et une édition « Elite » numérotée mais à peine plus chère à $39.99 (37 €), dotée d’une jaquette métallisée et qui contient surtout l’indispensable manuel.

En tout début de semaine, l’éditeur eastasiasoft diffusait un Showcase présentant quatorze titres indé à venir sur Switch mais aussi sur consoles Xbox et PlayStation, comme à son habitude. Seulement trois d’entre eux relevaient clairement de notre ligne éditoriale cela dit à commencer, par ordre de sortie comme d’apparition lors du live, par Wife Quest, initialement paru sur Steam fin septembre. Le jeu d’action/plateforme signé Pippin Games doit arriver le 16 mars.
Pile une semaine plus tard, autrement dit le 23 mars, ce sera au tour de Thunder Kid: Hunt for the Robot Emperor, le run and gun polygonal d’Alec Stamos alias Renegade Sector Games. Si lui remonte à la fin 2018 tout de même, eastasiasoft avait porté depuis sur consoles d’autres jeux du développeur, dont le beat ’em up Breakneck City en tout début d’année.
Enfin, autre habitué de l’éditeur avec Matteo « Arabong » alias Panda Indie Studio (Cave Bad) pour son shoot ’em up Z-Warp qui lui n’est, à notre connaissance, pas encore disponible sur PC. Peut-être y aura-t-il droit à une sortie simultanée avec les consoles le 6 avril.
Source : Nintendo Life

14 jeux, c’est aussi le nombre de classiques réunis pour rappel au sein de Pac-Man Museum+, la nouvelle compilation annoncée fin novembre par Bandai Namco. Alors qu’elle était attendue en début d’année, elle arrivera finalement un peu plus tard, le 27 mai pour être précis, et non seulement sur toutes les consoles mais également sur PC via Steam.

Puisque l’on parle de compilations de titre japonais, on attend toujours chez nous Ninja JaJaMaru Collection pour le moment uniquement disponible au Japon sur PlayStation 4 et Switch. Néanmoins, City Connection vient d’annoncer que le nouvel épisode jouable à deux créé spécialement pour la compilation, Ninja JaJaMaru: Yōkai Daisakusen, fera l’objet d’une version enrichie cette année sur Steam, baptisée Ninja JaJaMaru: The Great Yokai Battle + Hell. Les joueurs consoles (japonais) y auront aussi droit à via une mise à jour, comme indiqué sur Twitter.
Source : Gematsu

On reste chez les ninjas pour évoquer Astro Ninja Man, à l’origine un homebrew sorti en 2020 sur Famicom et signé Riki, connu pour Kira Kira Star Night. Or comme ce dernier, il a fait l’objet d’une version DX disponible en cartouche chez Columbus Circle mais, si on en parle dans notre rubrique néorétro, c’est parce qu’il va lui aussi faire son arrivée cette année en arcade via le format exA-Arcadia. On ne sait toutefois pas grand-chose de cette version, mais elle devrait être proposée un peu moins cher que les titres du support, qui s’adressent surtout à des professionnels.
Source : Arcade Heroes

Cela nous ferait une bonne transition pour passer au homebrew, et on va évoquer du reste le studio espagnol Relevo que l’on aborde ici surtout pour sa production sur micros 8-bit, comme Relevo’s Snowboarding sur MSX. Mais il crée également des jeux sur plateformes modernes, et tous n’ont pas un look rétro comme Bullfighter NEON. Ce titre à la fois nostalgique des années 1990 et très original s’inspire des jeux de sport futuristes de la Neo·Geo (Windjammers, Soccer Brawl, etc.) mais appliquent leur formule à une discipline bien locale, la corrida ! Il fait l’objet d’une campagne Kickstarter en vue de sortir sur Steam en fin d’année, voire sur consoles si le palier additionnel (au montant pour le moment inconnu) est atteint. D’autres permettront d’intégrer des traductions (volontairement) mauvaises (!) voire un demake façon Neo·Geo Pocket… Les tarifs préférentiels sont déjà épuisés et il faudra désormais donner 20 € pour réserver sa copie.
Source : Nintendo Life

Puisque l’on parlait de homebrew sur micros 8-bit, passons enfin à la section dédiée en commençant justement avec le Commodore 64, et avec un titre pour le moins audacieux… Créé pour la récente Only Sprites Compo 2022 où il a fini troisième, Farawaydius est un portage de Gradius (1985) mais vu de très loin comme son nom l’indique ! Cela n’a pas l’air extrêmement jouable, et vous pouvez le vérifier vous-mêmes via le prototype disponible sur CSDb.
Source : Indie Retro News

Autre aperçu d’une production à venir sur Commodore 64, celui de Riviera Story, un jeu de plateforme en écran fixe a priori plus orthodoxe, mais où l’on doit éviter une disquette, une cassette et un moniteur tout en maintenant son taux d’alcoolémie élevé via les bières disséminées dans le niveau… On n’ose pas imaginer le brainstorming à l’origine du jeu à récupérer sur CSDb.
Source : Indie Retro News

On retourne sur console et plus précisément sur Atari 7800 pour prendre des nouvelles de Todd Furmanski. Après la réflexion avec Dragon’s Cache puis l’action/aventure pour Dragon’s Descent, le développeur poursuit sa série en explorant un autre genre, le shoot ’em up, pour Dragon’s Havoc. La vidéo ci-dessus va jusqu’au deuxième boss (sur sept prévus) mais la dernière démo en date sur AtariAge offre encore deux niveaux après ça, sachant qu’il devrait y en avoir 21.
Ce faisant, Todd Furmanski a également bricolé un prototype de ce qui pourrait être un Metroidlike, mais avec un gameplay à la Joust (1982) puisque l’on contrôle un dragon. Néanmoins, il est encore loin de pouvoir en proposer une démo jouable comme il l’explique sur AtariAge.

On reste chez Atari mais on quitte le homebrew pour évoquer Microzeit et sa série de livres sur la demoscene du ST. Après un quatrième ouvrage en 2020, l’éditeur a décidé de ressortir le premier, Breakin’ the Borders, en ayant de nouveau recours au financement participatif mais via une autre plateforme. Il faudra contribuer à hauteur de 35 € hors frais de port pour commander le livre, ce qui doit revenir au même prix qu’à l’époque (39,90 € frais de port compris).

Et on termine justement avec une demo et en musique, puisque le Rennais Eric Dezert a « porté » Let’s Do The Twist Again (1991) du groupe ST Connexion de l’Atari ST à la Jaguar. Le code source est disponible sur son GitHub, et vous pouvez en discuter avec lui sur AtariAge.

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/l-asso/219206/un-windjammers-de-la-corrida-et-autres-news-retro-de-la-semaine/