Minecraft sur Dreamcast et autres news rétro de la semaine

Évènements :

Convention GemTos à Saint-Just-en-Chaussée (60) : 4-5 mai
(inscriptions)

On débute ce bilan avec quelques titres néorétro à venir, à commencer par Pecaminosa: A Deadly Hand, la suite de l’action-RPG d’enquête Pecaminosa – A Pixel Noir Game sorti fin mai 2021. Toujours développée par Cereal Games, elle sera cette fois éditée par 2Awesome Studio et arrivera sur Steam mais également sur toutes les consoles le 28 février.

Hélas pour lui, il risque d’être éclipsé dès le lendemain par un action-RPG autrement plus attendu même s’il s’agit d’une exclusivité PlayStation 5 : Final Fantasy VII Rebirth, croisé pour la dernière fois il y a trois semaines. La sortie de cette deuxième partie du remake de Final Fantasy VII (1997) approchant à grands pas, on a même droit à une bande-annonce « finale » ci-dessus et surtout à une démo sur le PlayStation Store. Par la même occasion, Square Enix a également diffusé pas mal de visuels et infos à consulter notamment chez Gematsu.

Début novembre, on relayait la toute première vidéo du remake de Night Slashers (1993) développé par Storm Trident (Front Mission 2: Remake) pour le compte de Forever Entertainment. On avait entretemps loupé celle ci-dessus centrée sur la composante multijoueur fatalement importante dans ce beat ’em up, et on profite donc de l’officialisation des plateformes, soit à peu près partout, Steam, GOG.com, l’Epic Games Store et toutes les consoles. Cependant, aucune date de sortie même approximative n’a encore été annoncée.

Enfin, il faudra sans doute attendre l’été 2026 (!) pour Rollin’ Rascal, un jeu de plateforme 3D rappelant forcément Sonic Adventure (1998). Ce qui n’est pas très étonnant de la part de Gabriel Gonzalez, un développeur amateur habitué de la Sonic Amateur Games Expo (SAGE) et qui est ici épaulé par le studio Curiomatic. Rapide comme un certain hérisson bleu, le jeu a atteint son objectif sur Kickstarter en une demi-journée, mais on conseillera tout de même d’essayer d’abord la démo sur Steam avant d’investir $20 (19 €) pour la version dématérialisée. Mais hâtez-vous car le tarif passera à $25 dans quelques jours…
Source : Gematsu

Place à présent aux vieilles plateformes mais avant d’aborder la section homebrew de ce bilan, signalons un patch de traduction en anglais pour Melfand Stories (1994), un jeu d’action créé par Sting sur Super Famicom. Il se récupère comme d’habitude sur ROMhacking.
Source : Time Extension

On débute comme souvent la partie homebrew de ce bilan sur Amiga avec le portage Amiga de la version X68000 de Castlevania (1986) signé Dante Mendes (Green Beret). La dernière démo mise en ligne pour Noël ajoutant déjà les derniers niveaux, celle qui vient de faire son arrivée sur itch.io se concentre sur les finitions, la version finale étant donc toute proche.
Source : Indie Retro News

Toujours pas de nouvelles de Creeping Me Out: Hex Night en revanche, puisque Michael Dawes alias MixelMagic a préféré reprendre son autre projet, Wizonk!, comme on l’expliquait le mois dernier. Le développeur vient même de diffuser une nouvelle version de la démo multijoueur sur itch.io, dont les nombreux ajustements sont listés à cette adresse.

Place au Commodore 64 pour prendre des nouvelles de Grey, le FPS de Piotr Kózka. Comme la quatrième démo publiée début octobre, la cinquième est réservée aux abonnés de ZZAP! 64 Magazine pour le moment et seulement listée sur CSDb. Celle-ci offre déjà quatre niveaux et autant d’armes puisque l’on peut trouver un fusil à pompe et un canon mitrailleur en plus du pistolet et de la tronçonneuse disponible initialement – l’inspiration est évidente.

La comparaison est forcément cruelle avec le nettement plus modeste Snake Escape C64, que l’on découvrait via Commodore 64 Mania au printemps de l’année dernière. Et là encore, il faudra être abonné à ZZAP! 64 pour essayer la nouvelle démo du jeu de D.W. Murray alias Cursor Keys, qui complexifie la formule de Snake (1997) avec une action se déroulant sur plusieurs écrans. Le but est de collecter suffisamment d’étoiles pour acheter des clefs.

Même situation pour la seconde démo de Mega Wizards, alors que l’on pouvait télécharger librement la première début août. L’intelligence artificielle a notamment été améliorée dans cette nouvelle version de l’adaptation de Warlords (1980) par Jeffrey van der Schilden.

Heureusement, il y a tout de même une démo d’un jeu Commodore 64 disponible pour tous cette semaine, c’est celle du portage de Phantomas III The Return of Brok, un énième successeur spirituel du diptyque de Dinamic Software – on vient justement d’en évoquer un autre, Phantomas Tales #4: Severin Sewers. C’est aussi le tout premier titre entièrement développé en assembleur par SrHead, et l’on peut donc en télécharger un aperçu sur sa page itch.io.

On reste dans les micro-ordinateurs 8-bit mais on passe au rival Atari puisque Tony – Born For Adventure est également en développement sur cette gamme de machines. Jusqu’à présent, on avait uniquement croisé le jeu d’action/plateforme monochrome sur Amiga, comme début septembre, et la toute première démo de la version Atari 8-bit a été publiée lundi dernier sur AtariAge par Vladimir « PopMilo » Janković (Double), le programmeur dédié de cette mouture. Bon, des bugs ont rapidement été découverts et pas moins de huit autres versions ont été publiées depuis, dont l’avant-avant-dernière est illustrée ci-dessus.

Mais les micro-ordinateurs Atari 8-bit peuvent évidemment faire mieux que des graphismes monochromes, comme le prouve cette démonstration de ray tracing. Qui plus est, cette petite prouesse de Scott Williamson a été réalisée avec seulement dix lignes de BASIC de moins de quatre-vingt caractères chacune ! Cela dit, n’espérez pas voir tourner ça sur une machine authentique car il faut seize heures (!!) à un émulateur tournant en vitesse ×16 pour générer cette vidéo de sept secondes… Néanmoins, d’autres utilisateurs ont posté des exemples autrement plus pratiques (mais bien entendu plus « lourds ») sur AtariAge.

On reste chez Atari mais on passe à présent aux consoles avec tout d’abord la 7800, machine de prédilection de Steve Engelhardt alias Atarius Maximus (Cave Raider). On n’avait pas encore eu l’occasion d’évoquer son nouveau projet, Drone Patrol, un shoot ’em up qu’il a dévoilé il y a près d’un an sur AtariAge – la première publication du sujet est régulièrement mise à jour avec de nouvelles versions. La musique de la vidéo ci-dessus étant franchement répétitive, il en a depuis trouvé une bien meilleure et obtenu l’autorisation de l’intégrer par son auteur ; on peut l’entendre dans cette vidéo plus récente, mais autrement plus courte.

On passe à la Lynx puisque Gisberto « nop90 » Rondinella (Final Melee) progresse très rapidement sur son adaptation d’Impossible Mission (1984). On indiquait en effet il y a deux semaines qu’il lui fallait implémenter tout le système de pièces de puzzle et de mots de passe, et c’est à présent fait même s’il reste donc le mouvement des ennemis, ainsi que la gestion du timer entre autres. Mais Rondinella estime être à environ 80% du développement.

Et place à la Dreamcast pour un portage de Minecraft (2011), donc, ou plutôt de son clone ClassiCube, conçu à l’aide du Creative Mode du jeu de Mojang Studios. Certes, on avait déjà vu le célèbre bac-à-sable sur Game Boy et même sur la console de SEGA via Crafti en 2017, mais cette nouvelle mouture se montre bien plus aboutie. Cela dit, elle est encore au stade de l’alpha et la version disponible à cette adresse comporte donc encore pas mal de bugs.
Source : Time Extension

Et puisque l’on vient de partager une vidéo d’Anthony Bacon de la chaîne Video Game Esoterica, le Youtubeur a de nouveau contribué à préserver une rareté de l’arcade après Castlevania The Arcade (2009) l’année dernière. Il s’agit cette fois d’Akuma Mortis Immortal, un jeu de tir sur rails horrifique développé par le studio londonien Gamewax et dont il n’est même pas certain qu’il ait dépassé le stade du location test – seulement trois bornes existeraient dans le monde. Il est désormais disponible à tous sur Internet Archive.
Source : Time Extension

Et l’on se quitte en musique avec un concert consacré à Zelda que Nintendo a préféré diffuser gratuitement sur Internet après avoir annulé (ou du moins repoussé) son évènement Nintendo Live 2024 Tokyo prévu en janvier (et qui devait aussi accueillir des championnats) pour des raisons de sécurité – les employés de la société ayant reçu des menaces de mort…
Source : Nintendo Life

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/252337/minecraft-sur-dreamcast-et-autres-news-retro-de-la-semaine/