Le DLC de Streets of Rage 4 disponible et autres news rétro de la semaine

Alors que Robot Army est déjà en précommande, Óscar Toledo « nanochess » Gutiérrez (The Leprechaun’s Flight) s’est lancé dans le portage Intellivision du séminal Akalabeth: World of Doom (1980), le tout premier RPG de Richard Garriot, créateur de la série Ultima. Et comme on le voit dans la dernière vidéo en date ci-dessus, il a ajouté de la couleur absente dans l’original Apple ][ mais aussi dans le portage homebrew plus récent sur Commodore 64, même si un mode classique monochrome et sans son sera disponible. On peut en suivre les avancées sur AtariAge.

On n’avait pas évoqué ici A Pig Quest depuis mars, même si Antonio Savona (Monstro Giganto) en a publié entretemps, en juin, quatre belles captures d’écran sur Twitter. Hélas, l’un des hashtags qui accompagnent la nouvelle vidéo ci-dessus indique bel et bien qu’on n’est pas prêt de savoir quand cet alléchant jeu d’action/plateformes sera disponible sur Commodore 64
Source : Indie Retro News

Également chez Commodore sur Amiga, on a eu des nouvelles de Jump! dont les précédentes remontent au début de l’année dernière… Il faut dire que son développeur Kefir avouait en août dernier avoir sous-estimé sa tâche en matière de gameplay, et il ne souhaitait pas non plus faire de l’ombre au similaire Yoomp! dont on n’a à vrai dire plus eu de nouvelles non plus… Néanmoins, il indiquait début avril avoir achevé l’optimisation du jeu qui tourne à 25 images par seconde sur un AGA cadencé à 14 MHz et doté de 4 Mio de Fast RAM, et XTD a rejoint l’équipe pour les musiques. Le jeu semble donc au bout du tunnel, si j’ose dire.

Alors que FloB est arrivé premier dans la catégorie Wild lors de la convention Lost Party qui s’est tenue le week-end dernier en Pologne, la cinquième (et avant-dernière) place a été attribuée au groupe New Generation (Lynx Quest) qui avait fait bien mieux avec son alléchant portage de Mortal Kombat (1992) sur Lynx. Cette énième adaptation de The Great Giana Sisters (1987) n’en est pas moins méritante pour son support, les micros Atari 8-bit. Un premier aperçu est disponible sur Demozoo mais il s’agit d’une démo non jouable, en pilote automatique, et on peut en discuter sur ce sujet AtariAge auquel ses auteurs participent.
Source : Saberman

Et puisque l’on parle de Lynx, voici une nouvelle vidéo du shoot ’em up Albator en développement par Fabien Marlier et vu pour la dernière fois début avril. Captain Harlynx s’y montre toujours aussi impressionnant avec ses vaisseaux réalisés à partir de modèles 3D, mais restez bien jusqu’à la fin et la transition encore plus bluffante vers le niveau suivant.

Ce qui nous fait une transition toute naturelle pour parler de Chip’s Challenge (1989), jeu de lancement de la portable qu’on a pu redécouvrir sur Evercade. Le classique de Chuck Sommerville, qui en a publié depuis une suite en 2015 (!), avait uniquement été porté sur micros à l’époque. Eh bien trente ans plus tard, le petit éditeur The Retro Room répare cet oubli avec des portages Mega Drive et Super Nintendo en version PAL et NTSC. On peut commander sa cartouche à cette adresse au tarif de $24.99 (21 €) en loose et $49.99 (42 €) en boîte.
Source : Nintendo Life

Brisk (MSX2)
On passe au MSX, pas pour du homebrew mais pour la traduction d’un jeu de réflexion d’ailleurs pas si différent du précédent… Brisk (1993) a été développé par le studio hollandais Triple Soft sur MSX2, et ce patch en anglais a été réalisé par MSX Translations qui avait notamment traduit Mr. Ghost (1989) début 2018. Leur nouveau patch se récupère sur la page dédiée.
Source : MSX.org

Yōkai Yashiki (MSX)
Autre patch sur MSX mais visuel pour Yōkai Yashiki (1986), un jeu Casio porté il y a quelques années sur ColecoVision. Cette nouvelle version est signée Néstor Sancho alias theNestruo (Stevedore) qui a participé à la refonte de Pyramid Warp (1983) évoquée le mois dernier, mais il s’est ici basé sur la réinterprétation du graphiste japonais Yazioh. Et trois patches sont en fait disponibles sur Google Drive, l’un pour la version anglaise et l’autre la japonaise, avec aussi un mini patch qui conserve lui les graphismes d’origine mais rend invulnérable et accélère le scrolling.
Source : MSX.org

Et puisque l’on parle de jeux japonais avec des démons, l’éditeur City Connection (Cotton Guardian Force Saturn Tribute) a enfin dévoilé ce qu’il teasait depuis près d’un an tout de même avec un site web ne présentant à l’époque qu’un décor pixelisé. Les connaisseurs avaient toutefois vite identifié Abarengo Tengu (1990), un shoot ’em up un brin débile de la Famicom se déroulant aux États-Unis mais sorti là-bas en janvier 1991 sous le nom de Zombie Nation, le masque de tengu que l’on incarne étant remplacé par une tête de samouraï, et la Statue de la Liberté par Méduse… Les deux versions de ce kuso-ge seront toutefois réunies sur Steam et sur Switch pour Halloween, le 28 octobre, agrémentées de bonus dont un mode facile avec sauvegardes et rembobinage. Une édition limitée avec la bande originale et un artbook, baptisée ExciTengu Box, sera proposée sur la console de Nintendo mais il n’est pas dit qu’elle se trouve en dehors du Japon.
Sources : Gematsu & Gamekult

Le 28 octobre également, d’autres shoot ’em ups japonais feront leur retour sur PlayStation 4 et Switch, mais ils sont toutefois plus illustres car il s’agit de classiques Toaplan. On se souvient que le studio M2 (Castlevania Anniversary Collection) avait acquis les droits du catalogue fin 2019, et ils lancent donc une nouvelle série baptisée Toaplan Arcade Garage, elle-même intégrée à la gamme M2 Shot Triggers. La première compilation, Kyūkyoku Tiger-Heli, réunira comme son nom l’indique les jeux d’arcade Tiger-Heli (1985) et sa suite Kyūkyoku Tiger/Twin Cobra (1987, inclus dans la future Egret II mini)), mais également en DLC (ou dans l’édition physique) sept portages NES, PC Engine et Mega Drive plus le beat ’em up Get Star/Guardian (1986), lui aussi édité par Taito à l’époque. Mais malheureusement, la gamme n’a toujours pas quitté le Japon…
Sources : Nintendo Life & Gematsu

Autre comeback mais lui uniquement prévu sur Switch et dans un registre bien différent, Cruis’n Blast arrivera le 14 septembre sur la console (qui n’était pas encore disponible à la sortie de l’original en arcade début 2017), comme on l’apprenait lors du Nintendo Direct de l’E3. Mais le développeur Raw Thrills et son éditeur GameMill Entertainment ont également confirmé une édition physique, déjà en précommande en version américaine pour $39.99.
Source : Gematsu

La Switch est donc bien gâtée en ce moment, sauf en ce qui concerne le DLC Mr. X Nightmare de Streets of Rage 4… Celui-ci est en effet sorti jeudi, comme annoncé en début de mois, sur Steam, GOG.com, Xbox et PlayStation au tarif de 6,79 € pour une durée limitée, mais ça plante quand on l’achète sur l’eShop (on a essayé). Le problème devrait toutefois être résolu rapidement.

On reste chez SEGA avec une autre série qui fête ses trente ans cette année et pas n’importe laquelle… En partenariat avec les boissons énergisantes G FUEL, l’éditeur lance une série de témoignages de célébrités et autres influenceurs sur Sonic. Le premier numéro ci-dessus est consacré au vloggeur Jirard Khalil de la chaîne The Completionist que vous ne connaissez sans doute pas, mais il n’y a pas de sous-titres français de toute façon.

Et on termine ce bilan en beauté pixelisée avec l’unique jeu néorétro de la semaine, Dragon’s Wandering Tavern. Influencé par Ghibli, le roguelike de Wekthor se veut bien plus relax que les autres titres du genre. Mettant en scène le dragon vendeur Dangoru, il est en effet davantage axé sur l’exploration, les rencontres, la collecte d’ingrédients et la confection de potions et de petits plats… Prévu au moins sur Steam, on peut en suivre les avancées sur le serveur Discord dédié.
Source : Indie Games Plus

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/203185/le-dlc-de-streets-of-rage-4-disponible-et-autres-news-retro-de-la-semaine/