Portal sur Nintendo 64 et autres news rétro de la semaine

Évènements :
Convention GemTos à Saint-Just-en-Chaussée (60) : 28-29 mai


On débute ce bilan par un des jeux que vous attendez sûrement le plus, Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge, dont on apprenait il y a un mois qu’il arriverait cet été sans plus de précision. Histoire de nous faire tenir encore un peu, Dotemu et Tribute Games (Panzer Paladin) nous proposent un second making of après celui du mois dernier, focalisé cette fois davantage sur la conception du jeu et la manière dont ils ont essayer de moderniser et s’approprier cette « série » de beat ’em ups tout en la respectant ainsi que ses fans.

Et puisque l’on est dans les comebacks, Bandai Namco a publié les vidéos des cinématiques d’introduction récréant celles de Klonoa: Door to Phantomile (1997) et Klonoa 2: Lunatea’s Veil (2001), telles qu’elles apparaitront dans Klonoa Phantasy Reverie Series, officialisé lors du Nintendo Direct de février. Rappelons que c’est le 8 juillet que le diptyque est attendu sur Switch, avant de faire son arrivée sur PC et consoles rivales par la suite.
Source : Nintendo Life

On passe à présent à une production originale, même s’il est évident qu’Antonblast est fortement inspiré par les jeux de plateforme Wario. Le studio Summitsphere avait déjà préparé le terrain avec Antonball Deluxe, un spin-off mâtiné de casse-briques, mais il passe cette fois à la vitesse supérieure avec un jeu reprenant même les changements de plan de l’épisode Virtual Boy, comme on peut le vérifier via la démo disponible sur itch.io. Et celle-ci a visiblement convaincu puisque l’objectif de la campagne Kickstarter a été dépassé en trois jours ! Du coup, il faudra désormais miser au moins $20 (19 €) pour réserver sa copie dématérialisée du jeu, attendu (si tout va bien) en octobre de l’année prochaine…
Source : Nintendo Life

Attendu lui aussi l’année prochaine, Drova – Forsaken Kin est un action-RPG sombre et ambitieux dont on avait loupé l’annonce il y a un an. On profite donc du communiqué de Dock13 Spotlight, aussi en charge de Lunistice évoqué récemment, indiquant que l’éditeur allait publier le jeu de son compatriote allemand Just2D Interactive (et même acquérir 30% des parts du studio), pour signaler qu’une démo est disponible sur Steam de longue date.
Source : Gamekult

A priori plus près de nous puisque la bande-annonce ci-dessus indique une sortie cette année, Spirittea est un RPG bucolique baignant dans une atmosphère de démons japonais plutôt mignons. Apparemment, le jeu de Dan « The Cheese Master » Beckerton avait fait l’objet d’une campagne Kickstarter réussie début 2020, comme Fables of Talumos auparavant… Il est lui aussi prévu sur Steam mais également sur consoles, sans plus de détails.
Source : Gematsu

C’est aussi cette année et sur Steam que devrait sortir Invercity, un jeu de plateforme orienté réflexion. Centré sur la figure du poirier, le titre signé Marudice joue sur le fait qu’il revient à être suspendu au plafond si la gravité est inversée… La bizarrerie du concept étant que les objets décollent dès que vous marchez sur les mains mais qu’il faudra ensuite passer sur des interrupteurs basculant l’affichage pour que le personnage change de côté.
Source : Indie Games Plus

Cette année encore et toujours sur Steam, même s’il est aussi prévu sur Switch via HypeTrain Digital, Jack Move est un RPG cyberpunk que l’on présentait il y a plus de trois ans déjà ! On l’avait toutefois recroisé l’année dernière puisque sa démo était proposée dans l’édition collector du livre A Guide to Japanese Role-Playing Games. Or depuis cette semaine, le jeu d’Edd Paris alias So Romantic en a droit à une nouvelle, baptisée Jack Move: I.C.E Breaker (puisqu’il s’agit de briser la glace entre le titre et son futur joueur).

Enfin, Goodbye World est lui aussi attendu cette année sur Steam, mais ce titre signé YO FUJII est sinon bien différent puisqu’il s’agit pour rappel d’un jeu d’aventure purement linéaire, axé sur la narration. C’est en décembre qu’on vous le présentait alors qu’il nous avait surtout tapé dans l’œil à cause de son mini-jeu Game Boy fictif jouable sur lequel les deux protagonistes planchent. Goodbye World ne dispose pas encore de démo sur la plateforme, l’éditeur Flyhigh Works préférant attendre le prochain « festival » le 14 juin.
Source : Gematsu

Pile un mois plus tard, autrement dit pour notre fête nationale, Super UFO Fighter devrait enfin sortir sur Steam et sur Switch ; il est d’ailleurs en précommande à 7,99 € sur l’eShop de la console. Mais on restera très prudent car le jeu de VV-Labo était déjà censé arriver, et avec pas mal de retard, il y a six mois comme annoncé en novembre dernier

Et puisque l’on parle d’envahisseurs extraterrestres mais aussi (des feux d’artifices) du 14 juillet, cela nous offre une transition pour passer à la section homebrew de ce bilan. On la débute en effet avec une nouvelle vidéo de MicroVaders, le clone de Galaga (1981) en développement sur Lynx par Carl Forhan de Songbird Productions. Le but était de demander à la communauté d’AtariAge si les explosions y étaient plus moins convaincantes que dans la vidéo précédente relayée en février, où elles présentaient des débris plus petits, d’un seul pixel. Mais il n’est toutefois pas dit qu’on ne trouvera pas un mélange des deux au final…

On reste dans le shoot ’em up mais on passe sur Amiga pour évoquer le portage de 1942 (1984) que l’on mentionnait par une coïncidence amusante la semaine dernière, à propos d’un autre sur Atari 2600… C’est il y a presque un an que l’on vous présentait, bien en retard, cette adaptation du classique de Capcom signée Thomas « Agermose » Jensen et Nightshft qui vient de faire l’objet d’une démo des quatre premiers niveaux, offerte avec le quatrième numéro de ZZAP! Amiga. Hélas, le fait qu’elle soit ainsi réservée aux abonnés a provoqué un petit scandale assez inutile sur English Amiga Board, et le développeur danois, excédé, a annoncé que le projet était en suspens et a fait verrouiller le sujet dédié. Triste.

Autre portage de shoot ’em up sur Amiga, celui de Flying Shark (1987), ou plutôt le second puisque, contrairement au jeu d’arcade de Capcom, celui de Toaplan a bien été porté sur le micro-ordinateur par Firebird en 1988. Mais son framerate de douze images par seconde laissait pour le moins à désirer et le programmeur Magnus Tegström, dont on attend toujours fébrilement le Scourge of the Underkind en passant, souhaite donc le faire monter à 50 Hz… Et il a plutôt l’air en très bonne voie à en croire la vidéo ci-dessus.
Source : Amiga France

Toujours du côté des portages de classiques de l’arcade sur Amiga, il y a aussi celui de Green Beret (1985) qui avait concouru à l’AmiGameJam en début d’année. Il avait toutefois déjà fait l’objet de mises à jour comme on l’évoquait fin mars, et Dante Mendes vient d’en mettre en ligne une nouvelle sur itch.io. Elle offre deux ajustements discrets mais l’un d’eux affecte directement la difficulté, comme certains soldats avaient tendance à spammer les tirs.

Amiga enfin, mais aussi Atari ST pour rappel, avec Dread qui avait lui aussi fait l’objet d’une démo bien généreuse en début d’année. L’équipe menée par Krzysztof « KK » Kluczek (You had one job) vient apparemment d’en livrer une nouvelle pour le Doomlike, mais comme d’habitude réservée aux abonnés de son Patreon. Rappelons en passant que l’on peut également suivre les avancées du projet (et soutenir leurs efforts) sur Discord.

Puisque l’on parle d’un jeu qui a débuté comme clone de DOOM (1993), évoquons à présent le portage de VICDOOM sur micro-ordinateurs Atari 8-bit. La dernière vidéo que l’on relayait il y a un mois témoignait déjà de beaux progrès, mais Swiety alias Saint s’est carrément surpassé puisqu’il est enfin parvenu à offrir une fenêtre de jeu un peu plus convenable, même si c’est au détriment de la résolution (l’image semble en effet avoir été zoomée). On est certes très loin de Doom 32X Resurrection mais, compte tenu du hardware, c’est vraiment impressionnant surtout que c’est censé pouvoir tourner sur un modèle de base.

Et on reste donc dans les jeux en vue subjective et tout aussi bluffants avec ce demake de Portal (2007) sur Nintendo 64 réalisé par James Lambert, à qui l’on doit aussi un émulateur Game Boy pour la console. On ignore si le développeur a été inspiré par le fait qu’une mécanique similaire à celle du classique moderne de Valve avait été envisagée pour Ocarina of Time (1998), mais cette démo prouve déjà que le concept fonctionne sur une vraie machine, contrairement au récent Metroid 64 (qui tourne lui sur PC) par exemple. Le moteur peut déjà afficher jusqu’à quatre salles à travers les portails mais le développeur n’est pas certain de pouvoir maintenir cette limite une fois d’autres éléments ajoutés (il n’y a pas encore de son par exemple). La dernière version en date se récupère sur GitHub.
Sources : Nintendo Life & Kotaku

On reste sur console mais on passe sur Mega Drive (et 32X !) pour Satan Claus, un jeu d’action/plateforme qui ne semble toutefois pas vraiment tirer parti du périphérique de la machine pour le moment… Dévoilé l’été dernier sur AtariAge avec une première démo, le développement avait été mis en pause car son auteur était tombé malade, mais il a repris le travail en début d’année et vient de publier la toute première vidéo du projet ci-dessus. On pourra également en suivre désormais les avancées sur le forum SpritesMind.

Et on termine ce bilan sur ColecoVision avec un portage Aztec Challenge (1982), croisé ces dernières années sur Amiga mais aussi plus récemment sur son (second) support d’origine, le Commodore 64, sous la forme d’un demake en BASIC et ASCII ! L’édition physique, limitée apparemment à 150 exemplaires, est vendue via un groupe Facebook hélas privé mais on peut aussi commander auprès de l’un des deux développeurs, Jan van Rosmalen, par mail à l’adresse jmvanrosmalen [at] home [point] nl. Pour l’anecdote, il a débuté cette adaptation en 2014 (!) et a obtenu la bénédiction de son créateur original, Paul Norman.
Source : AtariAge

Lien Permanent pour cet article : https://mag.mo5.com/actu/224058/portal-sur-nintendo-64-et-autres-news-retro-de-la-semaine/